AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 24/08/2014
Fiche : [url=URL DE TA FICHE]Titre de la fiche[/url]

Auguste Rhin - La vie est un concentré de bouse en boîte
Message Sujet: La vie est un concentré de bouse en boîte    Jeu 28 Aoû - 3:16

« En nomination pour le prix du meilleur des grands frères »

PHYSIQUE
Sous son regard glacial, les hommes défilent tels des fourmis prêtent à être écrasées. Victimes de leurs propres peurs. D’un mouvement rapide, il sort sa montre de sa poche. Il était l’heure. Tournant le dos à la vermine, il se penche pour ouvrir un étui ressemblant à celui d’un saxophone. La boîte contient un tout autre instrument. Plus mortel. D’une main experte, il monte le fusil et se positionne. Il repousse une mèche jais de son visage avant de coller son œil gauche d’un bleu presque noir sur la lunette. Il n’a pas à fermer le droit. Il n’a plus le droit. Ses longs doigts fins jouent sur le canon dans l’impatience de leur prochaine action.
Soudain, une foule sort du cinéma. La représentation terminée, il était l’heure de rentrer chez soi. Pour tout le monde sauf un. Il n’hésite pas. Il n’hésite jamais. Il ne prend même pas la peine de contempler son œuvre. Il le savait. Son arme rangée, il redescend rapidement les marches. Le bruit de ses bottes se répercute en une assourdissante cacophonie dans la cage d’escalier. Il tire sur ses manches afin de cacher les tatouages à encre noir sur ses avant-bras et rabat le capuchon de son sweat sur son visage à l’expression dure.
Silhouette noire parmi les badauds, il quitte les lieux sans se soucier de l’agitation qui a lieu à l’entrée du cinéma. Il se fond aisément dans la masse, pas plus grand et quelque peu plus musclé. Il est temps pour Auguste de reprendre son rôle de grand frère.

MENTAL
À peine rentré, il s’assure que son frère et sa sœur vont bien et monte sur le toit. Il sait qu’il y sera tranquille.
On sait rarement sur quel pied danser avec Auguste. Est-il simplement un ami, une connaissance ou un ennemi? Il évite les gens comme la peste et est détestable avec quiconque qui l’approche de trop près. Une vraie petite merde avec les inconnus et encore plus avec l’autorité. Pourquoi? Parce qu’il déteste la race humaine… mais non. La vérité? Il ne supporte plus cette vie. Il veut mourir, se tirer une balle, mais il ne peut pas. À cause des huit gamins qui vit sous son toit. Il doit les protéger. Il les voit grandir dans ce monde barbare et injuste et Auguste, le grand frère surprotecteur, se bat pour leur donner un meilleur avenir. Il ne pourra trépasser qu’une fois son rêve réalisé.
Il n’embrasse aucune cause sauf la sienne. Le roi et la garde protègent les injustices, les rebelles se battent pour une utopie et les Archanges tuent des innocents. Auguste a son arme et s’en sert tuant ceux qu’il considère nuisibles. Peu importe le groupe. Un violeur rebelle n’est pas mieux qu’un violeur noble.
Quoiqu’il recueille des orphelins du Troisième Quartier, il ne supporte pas d’être touché par eux. Il déteste. Ça l’horripile. Certains le comprennent, d’autres non, mais personne ne sait pourquoi. Auguste se dégagera à chaque fois. Comme un animal qui n’accepte pas la présence des hommes. Même lorsqu’il est question de se faire soigner, il se dérobe au contact. Il peut bien parler, mais faut garder une distance. Chacun sa bulle et tout ira bien. S’il on a besoin d’un psy dans la maison, il faut aller voir sa soeur si c’est seulement un peu de crédit, il faut monter sur le toit.
NOM: Rhin.
PRÉNOM: Auguste.
ÂGE: 19 ans.
SEXE: Masculin.
SEXUALITE: Hétérosexuel.
SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
PROFESSION: Journalise au Daily News.
CATÉGORIE D'ARMES: Armes lourdes (sniper).
QUARTIER: Deuxième Quartier.
GROUPE: Citoyen.
NOTES: Il est borgne, gaucher et diabétique.


HISTOIRE
-Tu trouves pas que t’en fait pas un peu trop? Ils sont capables de se défendre.
Non.
Dix ans qu’il jouait ce rôle. On ne viendrait pas lui dire quoi faire.

Depuis la Purge qu’il les protège. Alors qu’on venait chercher ses parents pour les interroger, Auguste du haut de ses neuf ans, se retrouva à s’occuper de deux marmots de sept et cinq ans. Ils les avaient attendus. Une semaine s’écoula lorsqu’un ami de son père vint à leur «secours». Auguste ne voulait pas quitter leur appartement du Premier Quartier. Ils y étaient en sécurité et leurs parents allaient revenir. Après tout, père était de la garde civile. Ce n’était pas un rebelle, pas un de ces traitres qui passaient à la télévision. Comme il se leurrait.

Il les protégea chez les Grimmson. Il les protégea contre le fils Grimmson. Celui qui les battait et disait le contraire à ses parents. Celui qui venait la nuit se coller contre Auguste pour ensuite le frapper le jour venu. La mère fermait les yeux aux blessures des enfants Rhin, mais pas à celles du sien. Elle les menaçait et son mari la calmait. Et pourtant, ce dernier ne fit rien lorsqu’Auguste revint un jour à la maison l’œil crevé tel un jaune d’œuf. Ce ne pouvait pas être son fils qui en était la cause. Quoique puisse dire le blessé, ce devait être un Miséreux comme l’affirmait son enfant. Les orphelins mentaient pour avoir de l’attention et recevoir l’amour des adultes. C’était bien connu.

Dès sa majorité, il exigea la garde des gamins. Personne d’autre que lui n’était en mesure de s’occuper convenablement d’eux. Il n’allait pas les laisser seuls chez les Grimmson et ils partirent s’établir dans un logement du Deuxième Quartier. Il passait ses journées à travailler et menait son frère et sa sœur d’une main de fer. L’une si fit, alors que l’autre se rebellait. Cependant, Auguste apprenait les problèmes de son frère d’une manière quelconque et ne tardait pas à passer derrière pour «régler» la situation.

Depuis, leur famille s’agrandit. Ils sont désormais neuf entre huit et dix-neuf ans à vivre dans le petit appartement. Tous orphelins de la purge ou du massacre. Les deux derniers datent de l’attentat des Archanges sur la Grand-Place. Sa sœur les trouve et les ramène. Ils ont tous leur histoire et elle ne peut rester indifférente à leur désarroi. Lui, il s’assure qu’ils ne souffriront plus. De toute les façons.

Non.
Personne n’a le droit de lui dire qu’il étouffe ces enfants alors qu’il ne fait que leur construire un meilleur avenir.


ET IRL?
PSEUDO: Princesse.
ÂGE: Des noises.
A PROPOS DE VOUS ?: Ouais finalement je suis pas partie.
SPONSORISE PAR: On pourrait dire Faus, Sacha, Nérone et Ludwig.
FEATURING: Date Masamune.
CODE: [/hide]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Noble


Messages : 218
Date d'inscription : 22/05/2014
Fiche : NE MORDS PAS LA MAIN

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Ludwig Hammerstein - La vie est un concentré de bouse en boîte
Message Sujet: Re: La vie est un concentré de bouse en boîte    Jeu 28 Aoû - 14:48

Officiellement la bienvenue à toi.
J'aime bien ton personnage, je suis content que tu sois resté au final.
Je me demande juste si ton personnage n'est pas un peu jeune pour faire tout ça, mais c'est que mon avis. Bref, bienvenue :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - La vie est un concentré de bouse en boîte
Message Sujet: Re: La vie est un concentré de bouse en boîte    Sam 30 Aoû - 2:13

Un jour, mon prince viendra...

Tout d'abord (re)Bienvenue /o/ C'est un perso très intéressant que tu as créé !

Il y a juste deux points qui ont retenu notre attention :

  • Auguste paraît un peu jeune pour être journaliste et tueur accompli, mais pas de grand chose hein D: il faudrait juste lui rajouter quelques années
  • Pourrais tu élaborer sur l'impact qu'a son activité de tueur sur son travail (pas le temps de bosser sur certains projets, fatigue, etc) et sur les précautions qu'il prend pour ne pas être repéré/la réaction des autorités face aux meutres ?

    Voilà, c'est tout, il n'y a rien à redire pour le reste, c'est très bien et j'ai hâte de te valider ^^


Et bonne chance !


Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - La vie est un concentré de bouse en boîte
Message Sujet: Re: La vie est un concentré de bouse en boîte    


Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est un concentré de bouse en boîte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» crotte de bouse !!!
» AGATHE ZE BOUSE - Ce sont nos moeurs
» Le moine, l'oisillon, la vache et le renard
» Chicago bouse...
» Bouse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-