AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Sam 23 Aoû - 10:39


I'm not afraid to bother anymore.


Le tutoyer ? Ce serait réduire la distance, considérablement. Un peu, pas trop. A vrai dire, je n’en sais rien. Je ne me pose pas réellement de questions. Parce qu’elles restent sans réponses, parce qu’elles envahissent ma tête, submergent mon esprit, noient ma raison. Je me sens bien. Un peu, juste assez. Peut-être même plus. Alors je le regarde en souriant, encore et toujours, et hoche doucement la tête avant de lâcher sans l’ombre d’une assurance :

« T-très bien. Vo—Tu… Tu peux me tutoyer aussi. »

Surtout que ça ne m’étonnerait pas qu’il soit un peu plus vieux que moi. C’est stupide, oui, terriblement, mais j’ai du mal à accepter le vouvoiement de personnes que j’estime plus mature d’apparence ou d’esprit que moi. En soi, ce n’est pas bien compliqué de l’être, et lui, ça se voit qu’il n’a pas été raté, à ce niveau. Un peu, juste assez. Assez pour me rassurer, pour que j’apprécie sa compagnie, le fait de marcher à ses côtés. Assez pour me faire violemment rougir à sa nouvelle prise de paroles. « Qué, que quoi ? Hein ? Pardon ? Reprends-toi, Cléo. Respire. Ca va aller. Tout va bien aller. Pas vrai ? » Et j’ai à peine le temps de m’arrêter que je m’en rends compte du fait que je n’ai pas hésité à exprimer ces pensées à voix haute. Merveilleux, parfait, génial, sublime. J’ai honte, terriblement, et je sens que je vais exploser si je rougis un peu plus.

« Eh bien…Eum…D-D’accord. »

C’est là tout ce que j’ai à dire, oui. Je ne sais pas quoi répondre d’autre. J’ai honte. Terriblement honte.

« J’ai…J’ai vraiment pensé à voix haute, hein ? »

»  Tu me faisais perdre mes moyens.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 24 Aoû - 0:46

Citer le message

Not the reason. MY reason.

Elle accepte le tutoiement, ça me fait plaisir. Parce que je sais que le distance entre nous viens d'être considérablement réduite. Elle hésite légèrement et manque de me dire "vous" à nouveau, ce qui m'arrache un léger sourire en coin. Puis un peu plus tard, lorsque je lui propose de lui donner mon numéro de T.E.L., c'est un léger ricanement qui s'échappe. Non je ne me moque pas, c'est juste que je l'ai trouvée toute craquante à exprimer ainsi tout haut ses pensées. Elle accepte quand même de les prendres mes coordonnées alors que je lâche un :

"Ça va aller, détend toi."

Elle est toute rouge, sûrement gênée par le fait d'avoir exprimé ses pensées qui aurait dû être tue. Elle me demande si en effet elle les a exprimées à voix haute. Je lui fait signe que oui de la tête, en cessant de ricaner et en affichant un large sourire. Allez savoir pourquoi, en la voyant ainsi, je me sens comme quand elle m'a touché tout à l'heure, je me sens bien. Je pourrais presque dire que je me sens invincible. Drôle d'impression, je sais que ça vient d'elle. Mais je ne sais pas pourquoi, je me sens comme ça. En marchant, je glisse nonchalamment une main dans mes cheveux. Puis je m'arrête à un croisement, nous sommes revenus dans les quartiers standards et je ne sais pas du tout où réside la demoiselle.

"A partir d'ici, c'est à toi de me guider."

Je souris à nouveau à cette idée. La suivre... ça sonne un peu stalker et je n'en suis pas un. Non la seule chose que je veux, que je désire en cet instant, c'est marcher à ses côtés. Rester prêt de cette douce lumière qu'elle émet et qui semble rendre plus beau tout ce qu'elle touche. Moi compris. Elle me fait me sentir tellement bien, que je me demande : est-ce que c'est elle la raison ?





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 24 Aoû - 21:58


I can't stand it.


Que je me détende… C’est facile à dire. Un peu, beaucoup. Beaucoup trop. Je me sens complètement honteuse, et je crois que ça se voit. Je le sens moi, en tout cas. Je sais que je rougis violemment, que j’ai le regard fuyant, les doigts qui se triturent entre eux, les lèvres pincées, le visage caché par mes cheveux. Je n’ose pas le regarder, et lorsque je le fais, c’est son sourire qui me pousse à un peu plus me sentir totalement désaxée. C’est perturbant. Un peu, pas trop. Si. Un peu trop. Beaucoup trop. Mais je me tais, comme je l’ai toujours fait. Je ne pose pas de questions, parce que je n’en ai pas envie, parce que ça ne ferait qu’un peu plus me perturber. J’ai peur. Je crois.

« Disons que je… Hum… Désolée. »

Encore. Oui. Au fond, j’ai étrangement cette impression qui revient de déranger. Mais elle est différente, couplée à la culpabilité, parce que même si je le dérange, je n’ai pas envie de m’en aller. Je n’ai pas envie de rentrer chez moi. Cette solitude, je ne veux plus y être confrontée. Tu n’as pas le choix. Alors je soupire, discrètement, pour me reprendre, et hoche la tête à ses mots en prenant le chemin le plus long pour rentrer chez moi. Idiote. Pourquoi tu fais ça ? Je ne sais pas. Au fond je ne le saurais peut-être probablement jamais. Je sais juste que pour l’heure je fais en sorte de ralentir le pas, discrètement, les joues rosies et l’air totalement gênée en raison du sentiment coupable que j’ai vis-à-vis de ce que je fais. Soupir. Désolée. Mais je ne veux pas te laisser partir maintenant. Je ne sais pas pourquoi. Mais je n’ai pas envie de rentrer. Pas ce soir. Dans tous les cas, je devrais rentrer. Fais chier.

« Tu ne viens jamais par ici ? »

Pitié. Dis-moi que non. Dis-moi que tu ne remarques pas que je fais tout pour passer plus de temps avec toi, malgré moi.


»  Dis-moi que c'était pareil pour toi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 24 Aoû - 23:08

Citer le message

Take your time, please.

Elle s'excuse encore une fois, mais comme d'habitude, ce n'est pas la peine, elle n'a rien fait qui néscéssite des excuses ou du moins pas pour moi. Je la suis tranquillement, elle ne marche pas trop vite. Enfin, un peu moins vite que l'allure à laquelle elle marchais tout à l'heure. Oui je me demande tout de même un peu pourquoi. Est-ce qu'elle est fatiguée ? C'est vrai qu'on a pas mal marché depuis le début et pas toujours dans les rues les plus plates. Mais je ne m'en plein pas. Parce que ça me laisse un peu plus de temps à ses côtés. En lui lançant un regard en coin, je peux apercevoir que ses joues sont encore rosies. Pour quelle raison, je ne le sais pas. Mais je ne peux nier, que ça me plait. Et je ne sait toujours pas expliquer pourquoi. Parce que c'est là. C'est comme ça et c'est tout. Elle me demande si je viens parfois dans le coin, alors je hausse doucement les épaules.

"Bien plus souvent que certains autres gardes oui. Le sommet est sûr alors je préfère venir patrouiller ici en service. Disons que j'y passe assez régulièrement oui."

On continue d'avancer toujours aussi tranquillement, et voilà une patrouille de la garde civile qui s'amène, je les regarde un instant en avançant toujours, pas de signes de mon père dans le tas. Ils s'arrêtent pour me saluer, je ne suis pas en service mais je reste leur supérieur et d'ailleurs je ne suis pas en service alors je ne me contente que d'un regard et d'un bref signe de la main. Encore un peu de temps de gagné, pour rester avec elle. Parce que oui nouvelle chose qui me tourne en tête, je n'ai pas envie d'arriver à sa maison. Je n'ai pas envie de la laisser. Sans rire j'ai l'impression qu'en la laissant, je vais laisser un de mes bras avec. Faut que je trouve un truc à dire, n'importe quoi, ne serait-ce que pour l'entendre encore.

Tu travailles dans quoi toi ?"

Oui oui c'est banal comme question. Mais je ne suis pas le genre à faire la conversation et à savoir la mener. Alors j'improvise en essayant de pas paraître trop bancal et surtout de pas revenir sur mon travail à moi et faire remonter encore toute ces sales pensées qui me trottaient dans la tête jusqu'à ma rencontre avec elle. Mais d'un autre côté j'aimerais pouvoir en parler, tout dire, tout laisser sortir. Parce que j'en aurais besoin. Parce que j'ai envie de l'entendre me dire que ça ira mieux et que tout va s'aranger.  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 25 Aoû - 0:57


I can't stand it.


Je te regarde et tu souris. Encore. Alors moi aussi. Inconsciemment, sans réellement le voir, sans réellement le sentir. Je me sens bien, c’est bizarre. Innovant donc effrayant. C’était comme si toutes ces années perdues entre hospitalisations, renvois et examens, comme si tous ces étés gâchés, je les oubliais. Ca fait peur. Ca me fait peur. Mais ça va aller, pas vrai ? Oui, ça va aller. Tout va bien aller. J’aimerais m’en persuader.

« Je vois. »

Une phrase, simple. Qui ne veut rien dire en soi. Parce que je ne le montre pas, je ne le veux pas. Je ne veux pas qu’il voie que ça me… « rassure » ? Que j’aime savoir que oui, il passe souvent par ici, et c’est non sans un sourire gêné que je souris également à la garde civil, sans oser les saluer. Ma timidité finira par avoir raison de moi, elle m’étouffe déjà. Mais avec lui, ça peut aller. Avec lui, c’est comme si elle n’avait jamais réellement existée. Malgré ces rougeurs sur mes joues, malgré ces sourires gênées, ces balbutiements incompréhensibles. Je me sens exister, je ne dérange plus, désormais. Ca aussi. J’aimerais m’en persuader.

Et puis vient une question, une autre. Et je souris, encore. Un peu plus, juste assez. J’aime l’entendre parler. Le silence dans lequel je vis constamment m’a toujours assourdie. Bien évidemment, j’ai le bruit du voisinage, des gens lorsque je sors, dans la rue. Mais en soi, ce ne sont que des sons comme d’autres pour me rappeler l’effervescence dans laquelle je suis incapable de m’imposer. Je n’ai personne à mes côtés. Personne pour murmurer mon nom et me sauver dans ces nuits où je me sens un peu trop seule, la tête contre l’oreiller, assommée par les médicaments qui prennent trop de temps à faire effet.

« Je travaille dans un café, pas très loin d’ici. C’est… C’est là-bas, que je voulais t’offrir quelque chose à boire, ou à manger. »

C’est là-bas que je voulais lui dire à lui aussi l’une de ces phrases que j’ai toujours l’habitude de répéter. Ce sera pour boire, ou pour manger ? Ce sera pour me revoir, ou parce que je t’aurais invité ? Idiote. Cléo, tu es une idiote. Pensée parasite, idées entremêlées. Je me sens submergée. Ca fait mal. C’est la crue vérité. Je veux le revoir.

Et je rougis, encore. Un peu trop. Désolée.

»  Mais tu reviendras, pas vrai ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 25 Aoû - 15:50

Citer le message

Don't leave my side.

C'est dans un café qu'elle travaille et selon ses dires, il ne se situe pas très loin d'ici et c'est là-bas qu'elle voudrais m'inviter à manger ou boire quelque chose. Moi ça me va. Elle m'aurais dit qu'elle me traînerais dans un bar des taudis que j'en aurais été tout aussi heureux, parce que j'aurais été avec elle. Mais bon, ce n 'est pas là qu'on ira et c'est quand même tant mieux. Parce que je n'aimerais pas finir ma vie empoisonné par un café d'en bas. Ce serait moche. Mais bon ne parlons plus de ça puisque ça n'arrivera pas. Et même plus tard si l'envie m'en prend, et elle me prendra je le sais, je pourrais m'arrêter boire un café là où elle travaille. Pour le plaisir de la voir et rien d'autre. Pour la voir rougir et sourire encore, comme lors du passage de la garde civile ou comme quand je lui parlais parfois.

"Hum... si ce n'est pas loin d'ici, je pourrais sûrement passer te voir de temps à autre."

Oui jai bien dit que j'allais passer la voir et pas passer boire un café ou manger un bout. Enfin bon, au moins, après ça, je n'aurais pas à me justifier si je venais à passer tout mon temps libre là-bas. Enfin je crois. Je sais pas bien ce qui se passe. Je crois que je viens de retourner mon cerveau. C'est quoi ça bon sang. J'ai l'impression de grésiller, c'est vraiment spécial. Un peu comme si j'étais plein d'éléctricité statique. Je dois être en surchauffe aussi, c'est pas possible autrement. Je crois que je vais finir par demander une rallonge sur ma permission, j'ai l'impression que je vais craquer complétement. Ou peut-être que j'ai déjà craqué. Je glisse encore une main dans mes cheveux en me frottant doucement la tête. Je suis un garde moi, pas un savant, mon espace de stockage d'informations, questions, réponses, problèmes, solutions est un peu plus limité. J'ai l'impression que mon cerveau est en train de fondre sérieusement. Je secoue doucement la tête pour essayer de chasser tout ça. Essai infructueux bien sur. Je sens même mon coeur qui va un peu plus vite que d'accoutumée, non, même beaucoup plus vite. Est-ce que c'est parce qu'on s'approche ? Est-ce que c'est parce que je vais devoir lui dire au-revoir ? Je n'ai clairement pas envie d'avancer plus. Mais je n'ai pas le choix.  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 25 Aoû - 20:54


Don't let me go.


Tu reviendras. Oui, tu reviendras. C’est rassurant. Pourquoi ? Je ne sais pas. Mais j’aime bien. Au fond je suppose que c’est tout simplement parce que je me sens assez bien avec toi. En sécurité, utile, pour une fois mon existence ne semble pas être ignorée, effacée. Merci.

Je n’ai pas envie de rentrer, je n’ai pas envie d’arriver. Je n’ai pas envie de retrouver la solitude à laquelle j’ai trop souvent été confrontée. Je n’ai pas envie d’être à nouveau assourdie par le silence pesant du lieu où je vis. Je ne veux pas. Mais j’y suis obligée, pas vrai ? Alors j’avance, je continue, même si je n’y mets aucune volonté, même si j’appréhende le sentiment désagréable que je vais retrouver. Tu n’as pas le choix. Avance. Effectivement, je n’ai pas le choix.  

Je le regarde, vaguement, sans savoir quoi faire, sans savoir quoi dire, sans savoir quoi penser, sans savoir si je dois oui ou non lui parler. Oui, je devrais. Mais j’ai peur. Peur de dire quelque chose d’inutile, peur qu’au final j’ouvre ma bouche pour l’embêter, pour l’ennuyer. Peur qu’il se dise que lui aussi, il ferait mieux de m’effacer. C’est stupide, illégitime et insensé. C’est faux. J’y tiens. Cette crainte me tourmente réellement. Un peu. Beaucoup trop. Assez pour me frustrer, m’en pousser à trembler.

« Je t’attendrais. »

QUOI ?! Non non. Pas ça. Enfin, ça ne devait pas sonner comme ça. Pas de cette façon là. Voilà que je m’entremêle à nouveau. J’ai l’impression de perdre mon cerveau. Je rougis, bégaie quelque chose de totalement incompréhensible. Fais chier. Je suis bien vulgaire, aujourd’hui.

« Enfin…Hum…Disons que je…Bha…j’y serais. »

»  Je parle un peu trop. J'ai toujours trop parlé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 25 Aoû - 23:39

Citer le message

Because it's you.

 
Alors là pour le coup je crois que c'est moi qui ai rosi, très légèrement, pas beaucoup. Mais déjà trop. Beacoup trop pour quelqu'un comme moi. Pourquoi ces deux mots on claqués comme ça dans ma tête. Faut que je me reprenne, pas que je reste comme ça. Surtout pas que je m'arrête de marcher. Même si j'en meurs d'envie. Même si je meurs d'envie d'attraper sa mains et de lui dire qu'on va prendre un café.Si j'en meurs d'envie, pourquoi je ne le fait pas ? J'en sais rien. Pourquoi je peux pas m'arrêter hein ? Et pourquoi tant de pourquoi ? Je comprends pas pourquoi. Et encore un pourquoi. Je secoue encore la tête. Je dois avoir l'air un peu fou, mais au moins j'ai cessé de rosir. C'est déjà ça.

"Tant mieux..."

"... Parce que c'est pour toi que je viendrais." Je ne l'ai pas dit non. Encore un pourquoi, parce que je ne sais pas pourquoi, alors que ça me brûle les lèvres. Je suis un imbécile je pense. Et en plus de tout ça, j'ai cette désagréable impression que la raison est sous mon nez et que je n'arrive pas à la voir. Ce n'est pas que je n'en ai pas envie, bien loin de là, je n'attends que ça. Je tourne vraiment à cent à l'heure, sans savoir ce que je dois faire ou ce que je dois dire, sans savoir si je dois agir ou non. C'est extrêmement frustrant comme situation. C'est comme si mon canon était pointé sur la tête d'un ennemi et le sien sur mon visage à moi. C'est un tout qui se joue à rien. Mais c'est quoi ce rien ? Faut que j'arrête d'amonceler des questions supplémentaires, ça devient trop.

"Ça  fait longtemps que tu travailles là bas ?"

Qu'elle me parle encore, qu'elle me raconte ce qu'elle fait de ses journées, je ne sais pas. Mais qu'elle me parle. Qu'on ne se laisse pas dans le silence. Ça ne ferais qu'ajouter plus de frustration à celle qui s’accumule déjà, parce que je me sens incapable de rien, alors que tout ces gestes semblent si simples. Pourquoi je me perds comme ça, j'ai l'impression de complètement déconnecter. Je veux comprendre. Vite.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 2 Sep - 13:16


Don't let me go.


Tant mieux ? Peut-être, oui, je ne sais pas. Il n’a rien à gagner en revenant me voir. Je ne suis pas intéressante, tu sais. Ne le dis pas, Cléo. Ne dis rien. Il pourrait partir, se dire qu’il ne l’avait pas remarqué mais que c’est effectivement le cas. Il pourrait s’en aller, se retourner, récupérer cette main qu’il m’a tendue avec bonté. Non, je ne veux pas. Je suis égoïste. Un peu trop avec lui. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Foutrement rien. Et voilà que je deviens vulgaire en plus de ça. Merveilleux. Mais je ne comprends pas. Je déteste ne pas comprendre, encore moins qu’il s’agit de ce genre de choses-là. Je n’ai pas honte d’être égoïste, pour le coup. Je ne m’en veux pas. J’ai besoin d’être heureuse, pour une fois.

Alors je souris. Un peu plus. Beaucoup plus, lorsqu’il me pose une nouvelle question, lorsque ma petite tête de blonde écervelée comprend qu’il alimente la conversation. Merci. Pourquoi ? Ca aussi je ne le sais pas. Mais merci. Je me sens utile, intéressante. Je me sens exister pour une fois. C’est agréable. Un peu. Beaucoup trop. Comme si ces étés perdus entre hospitalisations, renvois, et examens n’avait jamais existées. Mais elles sont bel et bien là, sur sa ma poitrine. Immondes et douloureuses. C’est un peu comme une gifle, un rappel à l’ordre. Je n’aurais jamais une existence normale, je le sais. Ma prochaine hospitalisation, mon prochain envoi au Septième sera le dernier. Mais je ne veux pas y penser. Pas ici, pas maintenant.

« Hum… J’y travaille depuis que j’ai vingt-deux ans. Deux ans, donc. Ca fait… Assez longtemps, oui. »

J’ai envie d’arrêter de marcher. J’ai envie de ne plus voir les heures s’écouler, absorbée par ce qu’il dit, par ce qu’il fait. J’ai envie de m’arrêter, de m’asseoir quelque part, peut-être même de lui proposer un café. Mes joues me brûlent, un peu, pas trop. Je rougis, encore. Pensées stupides. Arrête tes conneries, Cléo. Et arrête d’être aussi vulgaire, également.

« Et toi ? Tu es garde depuis combien de temps ? »

»  Je n'attendais que toi, tu sais. Que tu daignes t'arrêter.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 2 Sep - 21:37

Citer le message

I want to be with you.

 
J'hoche doucement la tête quand elle m'annonce que ça fait deux ans qu'elle travaille dans un café. Ensuite elle me demande depuis combien de temps je suis dans la garde. Longtemps, oui longtemps. Je n'ai pas attendu, je n'ai jamais cherché autre chose parce que je savais que c'était ma voie. Que c'était comme ça et pas autrement. Comme ça et pas autrement, ça m'est tombé dessus sans crier gare, sans prévenir et je me suis lancé. Je m'y suis rué même et je ne me suis jamais laissé entraver. Je me suis taillé ma place au fil des années, pas de la plus belle des façons certes, j'en suis conscient. Mais voilà, aujourd'hui me voici parmi les plus hauts gradés de la hiérarchie militaire.

"C'est à seize ans, que je me suis engagé dans la garde civile et aux environs de mes vingt ans, j'ai été appelé à rejoindre la garde royale... Onze ans, ça fait onze ans que je suis garde."

Je me suis pas laissé arrêter. Alors pourquoi maintenant, je me trouve incapable de réagir. Pourquoi je me trouve incapable de sortir juste quelques mots, incapable d'arrêter de marcher ? Ça ne fait aucun sens. Ça n'a pas de sens non. Alors quoi ? Qu'est-ce qui bloque ? Je ne sais pas. Je réfléchis encore et encore et finalement... J'ai toujours fait ce que je voulais. Je ne me suis jamais laissé bloquer par qui ou quoi que ce soit. Je ne me suis jamais arrêté. Mais cette fois, j'ai envie de m'arrêter. Et je fais ce que je veux. Je la sens se tendre ma main, comme je sens mes jambes stopper la marche, comme je sens encore une fois sa main dans la mienne. Parce que je l'ai attrapée et je la tiens, doucement, presque tendrement. Et les mots sortent tout seuls, sans que j'ai besoin d'y penser encore une fois.

"Si tu as le temps on peut aller prendre un café maintenant ?"

J'ai toujours fais selon mes envies. Et ce dont j'ai envie. C'est de rester avec elle, de lui tenir la main, de l'avoir à mes côtés. Alors je n'hésiterais plus. C'est égoïste. Mais je n'ai pas envie de la lâcher. Alors je ne le ferais pas. Parce que si je le faisais, ce serait gaspiller du temps que je pourrais passer à ses côtés. Et je ne veux pas. Je veux marcher encore avec elle.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mer 3 Sep - 16:46


Don't let me go.


Vingt-sept ans, donc. Il a vingt-sept ans. Trois ans de plus que moi. Ce n’est rien. Il ne les fait pas. Enfin… À vrai dire, je serais incapable de lui donner un âge à la vue seule de son visage. Il a l’air endurci de celui qui a vu et vécu des choses horribles, mais son sourire est d’une telle douceur qu’on pourrait croire que son innocence ne s’est jamais envolée. Et si c’était le cas ? Ne rêve pas. Tu penses à n’importe quoi. C’est stupide mais étonnamment, à côté de lui, je n’ai pas envie de faire semblant. Je me sens presque immature, faible, mais ce n’était pas comme si ça me dérangeait. C’était comme si toute ma peine était légitime, comme si je ne devais pas avoir peur d’avoir mal, comme si lui, l’acceptait. Comme si cette main qu’il m’avait tendue n’était pas qu’une façon de m’aider à avancer au sens propre du terme. Comme si cette main dans la mienne me soutenait une fois de plus dans ce que je faisais. Tu te fais des films, ma pauvre. C’est mal d’autant espérer. Je le sais, mais j’ai toujours eu tendance à tout extrapoler.

Alors je souris. Bêtement. Je continue à exagérer. Stupidement. Et je hoche la tête en rosissant une fois de plus. Un peu trop, beaucoup trop. Mais je suis heureuse, heureuse de ne pas devoir dès maintenant regagner la solitude d’un appartement que j’ai toujours trouvé trop grand.

« Eh bien… Hum… Oui, je… J’ai le temps. »

J’ai tout mon temps. Il faut que tu avances, petite Cléo. Que tu en profites, que tu te relèves. Commence dès maintenant. Tant qu’il est là. Fais le tant que tu t’en sens capable. N’abandonne pas. Maintenant. Plus jamais.


»  I was enchanted.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 9 Sep - 8:08

Citer le message

I'm (not) alone.



Une fois de plus elle lève la tête en rosissant alors que je tiens sa main dans la mienne, elle me dit qu'elle a le temps. Allez savoir pourquoi ces quelques mots me rendent aussi heureux. Aussi heureux que quand ceux qui sont aujourd'hui mes parents sont venus me voir à l'orphelinat, alors que je n'avais plus grand espoir de le quitter. Mais on en revient au même, en acceptant de passer plus de temps avec moi, elle me tire de cette solitude qui fait mon quotidien. Non, ce ne sont pas mes collègues qui me font me sentir moins seul, au contraire. Quand bien même je les côtoie tout les jours, je m'en tiens toujours à l'écart. Parce que je n'ai jamais eu besoin de personne. Mais qu'en est il maintenant ? Maintenant que je commence à trouver ma maison trop grande, que je ne sais plus quoi faire de mes journées, que je finit par aller traîner ça et là, que je me rend au travail parfois même pendant mes permissions. Maintenant je ne sais plus. J'essaie de me persuader que rien n'a changé, alors que je sais pertinament que c'est faux. Je me sens seul, mais je ne veux pas le savoir. Je fais comme si de rien était. Mais là, je ne veux pas rentrer, pas maintenant.

"Est-ce que tu veux aller dans un endroit en particulier ? Peut-être me montrer où tu travailles ?"

Oui, j'aimerais bien savoir maintenant, ça m'intéresse vraiment. Surtout savoir que je pourrais y revenir pour lui rendre visite fait à nouveau naître en moi une légère vague de chaleur. J'ai toujours sa main dans la mienne. Je devrais la lâcher, je n'ai aucune raison de la tenir ainsi. Mais je n'en ai pas envie. J'ai envie de la garder encore un peu. C'est réconfortant, apaisant. Et puis je peux pas m'empêcher de regarder son visage et ses joues rosies qui feraient craquer n'importe qui. Même une bête féroce qui se serait perdue au milieu d'un champ de bataille, non loin de ceux qui sont tombés, assourdie par les coups de feu et les cris et qui aurait quelque peu oublié qu'on pouvait encore trouver du beau ici bas. Je me perds un peu pour le coup et je passe bien trop de temps à la regarder, alors je fais mine de jeter un léger coup d'oeil autour de moi. Étonnamment, je n'ai pas eu l'impression que mon geste était convaincant. Sûrement parce qu'il ne l'était vraiment pas pour le coup. Je suis troublé, vraiment. Je ne sais plus quoi penser. Et j'espère bientôt trouver ma réponse. Enfin peut être que c'est comme le reste... elle est tout près et je me dit qu'elle est ailleurs..  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 11 Sep - 13:20


Don't let me go.


Te montrer où je travaille ? Allons, il n’y a rien d’intéressant à y voir. Vraiment. Non, il n’y a pas d’endroit particulier où j’aimerais aller. Pouvoir lui parler me suffit. Que ce soit à la terrasse d’un café miteux, ou dans quelque chose de plus confortable. Mais pour le coup, bien que j’aie conscience du fait que l’endroit où je travaille ne dispose de rien d’intéressant, j’ai envie de le lui montrer. J’ai envie d’espérer. Bêtement. Qu’il reviendra me voir, qu’il passera au café, parce que je le lui aurais montré. Parce qu’il est rassurant. Un peu, beaucoup. Idiote. Désolée. J’ai tendance à tout extrapoler. Désolée. J’ai tendance à trop encombrer. Désolée. Un jour, je recommencerais à déranger. Mais je suis égoïste. Un peu, pas assez. Alors je profiterais de cette présence tant qu’il ne verra pas que je suis une personne que l’on finit par effacer. Tant que cette main restera dans la mienne. Alors que je le suis, les joues rosies, mais les lèvres néanmoins étirées en un joli sourire. Alors que je me sens un peu plus bête lorsqu’il me regarde en faisant mine de s’intéresser à autre chose. C’est prétentieux. Un peu. Ou alors peut-être suis-je tout simplement en train de me mentir à moi-même.  Pour me rassurer. Egoïste. Désolée.

« Mh… Ca n’a rien de forcément intéressant, mais… Je veux bien, oui. »

C’est un petit café tout ce qu’il y a de plus banal, mais il me convient. « Ce sera pour manger ou pour boire ? » Un jour, c’est à lui que je le dirais, pas vrai ? Pauvre petite Cléo. Stupide Cléo. Idiote. Arrête d’espérer. Arrête de rêvasser. Prends cette main et emmène-le. Je ne peux pas. Ma timidité m’en empêche, mon manque d’assurance me bloque, et pourtant je me retrouve à tout naturellement le guider sur le chemin menant au lieu où je travaille. Sans l’y forcer, sans oser le regarder. J’ai honte, tu sais.

« Tu… Tu y viendras… Parfois ? »

Effort surhumain. C'est terrible. Mais le simple fait de le demander m'épuise. Désolée. Je connais déjà la réponse, mais j'ai besoin d'être rassurée.

»  Notice me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 11 Sep - 16:57

Citer le message

I'll come, to see you.


Ce n'est rien d'intéresant, c'est ce qu'elle me dit, un sourire au lèvres et les joues encore roses. Pour moi ça l'est, parce que je sais que c'est un lieu où je serais sûr de la trouver, de pouvoir la revoir, où je pourrais passer presque quand bon me semble. Pour un café, un sourire, Cléo. Et moi aussi je souris encore, parce qu'elle n'a pas lâché ma main, parce qu'elle l'a gardée dans la sienne et que c'est elle qui me guide dans les rues. Parce que cette fois, c'est moi qui ne sais pas où je dois aller. Je ne peux pas faire autrement que de sourire, je n'arrive même plus à m'arrêter. Je me mettrais bien une gifle. Parce que c'est vraiment pas moi. Si ? Enfin je ne sais plus. Je vais encore me dire que c'est mon travail qui m'a fait oublier ce que c'était et ça ira. Elle me demande si je réviendrais, la question se pose même pas, enfin pour moi elle ne se pose pas.

"Bien sûr, je pense que je descendrai te voir le matin avant de prendre mon service."

J'ai pas oublié un truc là ? Le café oui, parce qu'il y a tout de même une différence entre je viendrais te voir et je viendrais prendre un café. Mais bon, c'est dit maintenant et y'a pas de bouton retour. Je devrais peut-être pas arrêter de réfléchir enfin de compte. Au moins quand je parle. Toujours est-il qu'on continue d'avancer tranquillement dans les rues. Que je suis ravi de pouvoir marcher main dans la main avec elle, de pouvoir aller boire un café en sa compagnie, de pouvoir lui parler encore, qu'elle m'arrache à cette solitude qui m'accompagne bien trop souvent maintenant. Mais je n'y peux rien, je continue à me dire que je m'y ferais, que c'est comme ça, qu'il ne peut en être autrement.

"C'est moi qui invite."

Non, je ne suis pas un grand ni un bon prince. Tout le monde le sais ici, enfin beaucoup de monde. Mais j'ai envie, et j'ai décidé que je ne m'empêcherais plus de faire ce dont j'ai envie. Alors je le fait. J'avance, droit devant et sans m'arrêter, sans me laisser arrêter. Enfin... Je me suis quand même arrêté, parce qu'elle s'est trouvé sur mon chemin et que j'ai pas pu passer à côté, j'ai pas pu m'empêcher de m'arrêter pour lui tendre la main, parce qu'elle avait besoin d'aide. Parce que ça me semblait être une évidence. Je me dit que si j'avais agi comme la plupart de ces gardes qui pensent : Pas en permission, pas mes affaires. Je ne l'aurait sûrement jamais rencontrée et peut-être que ç'aurait été l'une des plus belles conneries de ma vie.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 11 Sep - 18:52


Don't let me go.


Ne me dis pas ce genre de choses. Pas à moi. Je m’emballe vite, tu sais. J’ai tendance à trop espérer. Tu viendras me voir ? Réellement ? Moi ? Ou alors l’as-tu tout simplement mal formulé ? Je réfléchis trop. Désolée. Je le sais, au fond. J’ai conscience du fait que je me pose trop de questions, que je ne suis jamais assez sûre de que ce soit, que j’ai besoin d’être rassurée quand on me dit qu’on fait des choses pour moi. Et étrangement, ce n’en est que plus accablant lorsque c’est toi. J’ai peur. Un peu, pas trop. Juste assez, juste comme il faut. Mais sentir ta main dans la mienne m’aide un peu. Même si je ne comprends pas. Même si au final, je ne cherche pas. J’en profite, je le vis. Je vis. Et puis voilà. Alors je t’emmène avec moi, à travers ces quartiers que j’ai l’habitude de fréquenter. Jusqu’à ce café où s’écoulent toutes mes journées.

« Ca me ferait plaisir. »

T’es conne, Cléo. Un peu trop. Désolée. Je n’aurais pas dû dire ça comme ça. Je n’aurais pas dû l’exprimer de cette façon-là. À vrai dire, j’aurais dû me taire et t’écouter. M’écraser et te regarder. Ne rien dire. Juste vivre ce moment et l’apprécier. Je me sens stupide. Désorientée. J’ai envie de comprendre, pour le coup. Mais j’ai peur de la vérité, quelle qu’elle soit. N’y pense pas. Plus facile à penser qu’à faire. Mais je n’ai pas le choix. Je n’ai pas vu le temps s’écouler, je n’ai pas senti mon pas se presser.

« On est arrivés. »

Alors je me pousse doucement la porte du café pour y entrer, relâchant instinctivement sa main pour ne pas être remarquée, pour ne pas qu’il soit remarqué, embêté. Pour ne pas qu’il se sente gêné.

»  Je l'ai regretté. Un peu. Beaucoup. Assez pour sentir mon coeur se serrer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 11 Sep - 21:28

Citer le message

I'll come, to see you.


Impossible pour moi de réprimer un sourire plus large encore que celui que j'arborais déjà, lorsqu'elle annonce que l'idée que je l'invite lui ferais plaisir. J'en suis touché, oui sincèrement que ma présence la présence d'une bête féroce, puisse faire un tant soit peu plaisir à quelqu'un. Surtout à elle en fait. Que les autres soit content ou pas de me voir honnêtement, je m'en fiche pas mal. Je serre un peu plus sa main dans la mienne, ce n'est pas un geste voulu, non ça s'est fait tout seul, sans que j'ai demandé à mon corps de réagir. C'est dû à la fatigue hein, ça peut pas être autre chose. Et je ne me trompe pas. Enfin je veux m'en persuader. Mais je sais bien que je me trompe, mais je ne veux pas l'entendre. Elle relâche ma main pour pousser la porte de l'établissement quand on arrive, et je la laisse filer. A contrecœur, mais je la laisse filer. Je la suis dans le café et je laisse mes yeux se balader dans la pièce, regarder de quoi ça à l'air. Mais je sais que peu importe l'aspect, les gens qui le fréquentent et tout ce qui va avec, ce sera CE café et pas un autre. Mais je me rend compte qu'il est plutôt sympa ce café.

"C'est pas mal du tout, ici."

Je jette un coup d'oeil rapide vers les tables et j'en choisis une un peu dans le fond, une habitude que j'ai prise pour éviter qu'on vienne me casser les pieds quand je sors, je la lui désigne d'un signe de tête.

"Celle-ci ?"

Qu'elle dise oui, ou qu'elle en choisisse une autre à vrai dire, peu importe, car tout ce que je veux, c'est être avec elle, alors elle pourrais me dire qu'on va s'asseoir par terre que je dirais pas non. Même si je doute fortement du fait qu'elle désire s'asseoir par terre. Je relance un coup d'oeil dans la salle, des fois qu'une tête connue que j'avais pas vue et que je n'ai aucune envie de voir soit présente, personne. Tant mieux, même pas un garde civil qui se prend une pose café. Je repose mes yeux sur Cléo en souriant toujours autant. Et va savoir pourquoi, j'ai l'impression de m'approcher encore un peu plus de ce que je veux savoir.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Ven 12 Sep - 9:25


Don't let me go.


Celle-ci ? Je ne sais pas. Choisis, toi. Peu m’importe, tant que je peux te parler, tant que je peux profiter un minimum de cette compagnie que je ne veux plus abandonner. Je ne veux pas partir, je ne veux pas rentrer. Je veux qu’elle s’arrête, cette horloge infernale qui fait tic-tac au-dessus de ma tête. Je veux que le temps se fige, afin de me permettre d’apprécier, d’aimer. Afin de me donner le droit d’un peu plus te regarder. Afin d’un peu plus te monopoliser. C’est égoïste, je sais. Mais j’en ai besoin. Un peu. Beaucoup. J’ai besoin d’avoir quelqu’un à mes côtés. Ne serait-ce que pour une heure ou deux. Je le nécessite, c’est un fait.

« Pourquoi pas, oui. »

J’ai mal aux joues, à force d’avoir trop souri. Mais je ne veux pas m’arrêter. Je ne peux pas m’arrêter. Je n’en ai pas l’envie, je n’ai aucune raison de cesser, pas vrai ? Pour une fois depuis trop longtemps, je me sens bien, je me sens exister, je me sens… Remarquée. J’ai l’impression d’avoir un minimum d’importance aux yeux de quelqu’un, bien qu’il soit un parfait inconnu dont je ne connais que le nom, le métier et l’âge. Mais c’est une évidence, pas vrai ? Pour moi, ça l’est. Mais je ne veux pas l’admettre, je ne veux pas l’avouer. J’ai fini par comprendre, et elle fait mal autant qu’elle plaît, cette vérité.

« Tu es sûr que… Que ça va aller si tu restes encore un peu… Avec moi ? »

Dis-moi que oui. S’il te plaît.

»  Lost but now I am found.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Ven 12 Sep - 14:07

Citer le message

I see it now.


Cette table donc, je hoche légèrement la tête et je m'y dirige, pas trop vite, je prend place, je m'installe, tranquillement, je me cale bien sur la chaise, les coudes sur la table. Toujours avec une esquisse de sourire sur les lèvres alors que je la regarde. Je n'ai pas envie de faire semblant, alors je prend le temps de détailler une nouvelle fois son visage, surtout son sourire. Son joli sourire. Je prendrais tout le temps dont je peux disposer, jusqu'à la dernière seconde pour profiter au maximum de sa présence à mes côtés. Profiter de son sourire, de cette aura qu'elle dégage, de toute cette douceur apaisante, de cette voix qui sonne merveilleusement bien à mes oreilles. J'hausse légèrement les sourcils quand elle me demande si ça va aller, si je reste avec elle encore un peu.

"Bien sûr que ça va aller, pourquoi ça n'irait pas ?"

Non, ça ne me gêne pas si c'est ce que tu veux savoir. Je me sens très bien ici, avec toi.
Mais bon sang, pourquoi j'arrive pas à le dire. Pourtant c'est simple, ce ne sont que des mots. Non, pas de simples mots. Ils sont plein de sens et de vérité. Une vérité que je n'ai pas encore accepté, bien que j'en ai l'envie, une envie qui ne cesse de grandir et de croître. Pourtant, je n'arrive pas à m'y résoudre, parce que je n'en trouve pas la raison. Fait un effort. C'est tout prêt. Je sais, je cherche, je m'y évertue. Mais je cherche trop loin, alors qu'elle est juste là, que c'est une évidence comme pas permis. Je prend une légère inspiration.

"Hum... ça ne me gêne pas de passer du temps avec toi, je me sens bien."

Je l'ai entraperçue, l'espace d'un instant. Est-ce que c'est ça ? Vraiment ? Ça me va, ça me va parfaitement même. Il ne pouvait pas en être autrement, je le sais, c'est inscrit, gravé quelque part j'en suis sûr, que ça doit être comme ça. Alors je l'accepte, je la laisse entrer, je ne repousse plus l'échéance, je ne me le cache plus. Je le prend comme ça vient et c'est parfait.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 15 Sep - 16:08


Blind to the truth.


Ca va aller. Oui, ça va aller. Je ne sais pas. Je ne sais absolument pourquoi ça n’irait pas. Pourquoi ça n’irait pas ? Je panique, sans réellement comprendre pourquoi. J’ai un peu peur, peur de m’asseoir face à lui, peur de ne plus rien avoir à lui dire, peur qu’il finisse par s’ennuyer. Alors je reste plantée là, incapable de bouger durant quelques secondes qui me semblent interminables, avant de toutefois m’installer. Je tremble, je le sens, je le sais. J’ai peur. Un peu trop, beaucoup trop. Parce que maintenant que nous sommes ici, maintenant que cette après-midi prend une tournure toute autre, j’ai peur qu’elle se termine, peur qu’il en ait assez, peur qu’il s’en aille parce que je l’aurais un peu trop embêté. Désolée.

« Je… Je ne sais pas… »

Je ne sais vraiment pas. Je ne sais rien, presque rien, je ne comprends pas moi-même. Je me sens affolée, dépassée, j’ai le ventre nouée, la gorge sèche, le cœur qui palpite à s’en décrocher. J’angoisse, pas vrai ? Evidemment que oui, ça ne peut rien être d’autre. Uniquement de l’angoisse. Que de l’angoisse. Je m’en fais peut-être un peu trop. Ou alors c’est autre chose et je ne l’ai pas compris. Je n’ai pas voulu le comprendre. Peut-être que je n’ai toujours pas saisi. Si, bien sûr que si. Mais ce serait trop étrange à admettre.

Mais je n’ai pas le temps d’y passer, pas le temps de m’y attarder. Parce qu’il m’arrache une fois de plus à mes pensées. Parce qu’il me fait rougir, sourire, bêtement. Parce qu’il me dit ce que je voulais entendre, parce qu’a tout compris sans réellement le savoir. Je suis naïve, désolée. J’ai besoin d’être rassurée, désolée.

« Oh… Je… C’est… C’est réciproque. »

»  Et ça l'est encore, jusqu'à maintenant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 15 Sep - 17:40

Citer le message

And it's perfect.


Elle me fait sourire, lui sourire. toujours plus. Ses mots suffisent à me toucher, à me faire me sentir bien. Tout comme la regarder. C'est comme ça, ça me va. C'est parfait. C'est tout ce que je veux, qu'elle continue ainsi à m'envelloper de son aura de douceur et de tendresse. Je ne ressens plus que ça, et ce depuis qu'elle a posé sa main sur mon épaules. Que d'un geste, elle a pu faire disparaître tout mes tracas, et même me soulager de mes doutes. Juste d'un geste. Je n'en reviens toujours pas d'ailleurs. Tellement se fut immédiat, tout a été balayé par ce contact. Elle me fait me sentir bien, peut-être trop bien par rapport à ce que je suis. Mais c'est comme ça, je n'y peux rien, je ne veux rien y pouvoir. Je veux que ce soit comme ça et pas autrement. Je veux continuer de lui sourire.

"Si le plaisir est partagé, tout va bien."

Oui, tout vas bien, parce que j'ai trouvé ce que je cherchais, j'ai trouvé ce que je voulais. C'est venu comme ça, comme une illumination, c'est une évidence. La raison qui supplante tout. Qui relègue tout au second rang sans qu'il y ait à décider quoi que ce soit. C'est comme ça, ça me va. C'est parfait. C'est la serveuse qui me fait lever les yeux, juste le temps d'un signe de tête en guise de salut. Puis je repose mon regard sur celle qui capte toute mon attention depuis déjà plusieurs heures. Je lui sourit à nouveau, instantanément.

"Qu'est-ce qui te ferais plaisir ?"

D'habitude j'aurais pris les devant, j'aurais déjà demandé mon café. Mais non, je veux qu'elle passe devant. C'est une chose qui s'impose à moi, encore une fois. Mais je l'ai dit, je ne refuse plus. Je ne réfléchis plus. J'accepte. C'est comme ça, ça me va. Et c'est parfait.






"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 16 Sep - 14:11


Blind to the truth.


Evidemment qu’il est partagé. Evidemment que je me plais à rester avec toi. Mais je ne peux pas le dire, je ne veux pas. J’ai peur, un peu. J’ai peur de la vérité qui est en train de s’installer. J’ai peur d’admettre que j’ai complètement craqué. Parce que je n’en suis pas assez sûre, parce que l’incertitude me ronge et que je tremble encore uniquement en te regardant. Parce que je ne sais plus ni quoi dire, ni comment réagir, alors que relève machinalement la tête vers l’un de mes collègues qui m’observe d’un air goguenard. Je rougis, encore malgré moi, te glisse un rapide coup d’œil et ébouriffe légèrement mes cheveux en détournant la tête.

« Hum… Un thé suffira. »

Je ne veux rien de plus, à vrai dire je n’ai ni envie de boire, ni envie de manger. Je ne sais même pas pourquoi j’ai daigné commander un thé. Peut-être pour me donner une nouvelle raison, un nouveau prétexte pour pouvoir un peu plus te regarder, te parler. C’est stupide, un peu insensé, mais je n’ai jamais prétendu être logique dans tout ce que je fais. C’est dur à accepter, à encaisser, mais c’est évident, et je le sais. Je ne peux pas le nier, je ne veux pas, je n’essaie même pas. Pourquoi faire ? C’est parfait comme ça.

« Merci encore, c’est gentil. »

Merci de rester, merci de me parler, merci de me donner de l’intérêt, merci de m’avoir tendu la main, merci de ne pas m’avoir laissée rentrer. J’ai trop de choses à dire, mais je ne peux les exprimer, parce qu’elles sont bloquées par ma timidité. Parce qu’elles ne veulent pas sortir, parce que je ne saurais pas le formuler. Désolée. Je suis un peu un boulet.

»  Mais ça ne t'as jamais réellement dérangé, pas vrai ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 16 Sep - 18:24

Citer le message

I don't care anymore.


Je m'enfonce légèrement dans ma chaise, une habitude que j'ai prise à force de passer trop de temps dans mon fauteuil. Parce que c'est sûrement ce que je ferais si je n'étais pas là. Je ne peux pas m'empêcher de sourire en coin, quand je vois le regard que lui lance son collègue, de sourire encore plus quand elle détourne le regard, quand elle ébouriffe ses cheveux, quand elle rougit, quand je capte ce petit coup d'oeil qu'elle m'adresse. Je fond, oui je fond devant elle. Et je ne suis même pas gêné de me le dire, de le constater. Et ça ne fait que me montrer encore une fois, que l'évidence me va. Que tout ça me convient, que je ne veux pas qu'il en soit autrement. Je finis tout de même par poser à nouveau mon regard sur le serveur pour moi même passer commande.

"Un café s'il vous plait. sans sucre."

Encore une habitude que j'ai prise. Toujours la même chose. Parce qu'il ne peut en être autrement. Et je peux le dire aussi pour ce qui se passe, pour ce que j'ai mis du temps à voir mais que je ne peux qu'accepter. Il ne peut pas en être autre autrement. Je ne peux que la regarder encore. Je ne peux qu'être heureux que ce soit elle qui m'arrache à la solitude qui commençait à se faire bien trop présente, bien trop accablante. Je ne peux que laisser filer un sourire en coin quand elle me dit merci, que c'est gentil. De tout les mots employés pour me qualifier, je crois que gentil n'est jamais venu, ou alors trop peu. Parce que je ne me suis que rarement permis de montrer que je pouvais l'être. Elle me fait me sentir bien.

"De rien, ça me fait plaisir, vraiment."

Et de plus en plus, c'est de plus en plus fort à mesure que je passe du temps à la regarder, à lui parler, à lui sourire. Je ne peux que me sentir mieux même si je ne lé mérite pas, même si je n'en ai pas le droit. Parce que j'ai fais trop de mal. Mais je m'en balance, je m'en fous maintenant. Tout ça ne m'importe plus. Plus rien ne m'importe. Sauf elle. Assise en face de moi. La seule, la vraie, la raison, l'évidence. Mon évidence. Je sais que j'en ai besoin. Je ne vois plus que toi.
 





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mer 17 Sep - 13:04


“ THE BEAUTY AND THE BEAST
with Alex Marston
Un café sans sucre ? Très bien. Je le retiendrais. Je ne sais pas pourquoi, mais je sais que je ne l’oublierais pas. Enfin… À vrai dire, je sais pourquoi, mais je ne veux surtout pas l’admettre, le concevoir, le penser. J’ai conscience du fait que ce n’est pas pour rien que je saurais me rappeler de comment il aime son café, mais après ? Je pourrais au moins lui faire plaisir en le lui servant le matin sans qu’il n’ait à le demander. C’est beau d’espérer. Tais-toi, Cléo. J’en ai marre, un peu. De douter autant que d’espérer. De sourire autant que de m’inquiéter. Alors une fois de plus, j’ébouriffe mes cheveux sans oser le regarder. Une fois de plus, je soupire en faisant légèrement la moue parce que je n’ai aucune idée de comment va se terminer cette journée. De comment je vais pouvoir dormir ce soir parce que je sais que je ne cesserais pas d’y penser. Et j’en perds mes mots, je ne sais pas quoi dire, je suis totalement à court. Alors j’improvise, j’avise. La première chose qui te passe par la tête.

« Et… Tu vis seul ? »

Foutue connerie. Plus jamais je ne laisse ma bouche parler toute seule. Plus jamais je ne balance à la tronche des gens le fil de mes pensées. Mais quelle idiote, sérieusement. Quelle putain d’idiote. Zen. Inspire, expire. Je ne peux pas m’énerver. Pas parce que j’ai peur de le vexer ou de le faire fuir, non, plutôt parce que j’en suis incapable, parce que l’angoisse écrase tout autre sentiment capable de se présenter à mon pauvre petit esprit malmené.

« Je… Pardon. Je ne sais absolument pas pourquoi j’ai demandé ça. »

Oh si. Je sais. Je sais mais c’est encore quelque chose que je ne m’admettrais jamais.
[/color]

»  Tout du moins, je le pensais.


© Codage par moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mer 17 Sep - 14:28



Just a little more.

Si c'est possible, je fond encore plus, je craque presque au point de me fendre en deux. Parce qu'encore une fois, elle est terriblement mignonne, et quand je dit terriblement, je suis peut-être encore loin de la vérité. Je vais pour répondre à sa question, mais je n'en ai pas vraiment le temps. Elle s'excuse, me dit qu'elle ne sait pas pourquoi elle a demandé ça. Moi je me contente d'hausser les épaules. Parce que ça ne me gêne pas, je peux très bien en parler, même si être seul me contrarie de plus en plus. Et encore bien plus maintenant que je t'ai rencontré.

"Ça ne me gêne pas. Et oui, je vis seul."

Seul dans une maison qui me semble de plus en grande et cruellement vide. Avec pour seule compagnie les livres et trois ou quatre photos qui traînassent sur des meubles. Et sur aucune de ces photos je ne suis seul. Il y a toujours quelqu'un. Que ce soit mes parents, quelques collègues, quelques citoyens qui se trouvaient là et à qui l'envie de figurer sur une photo semblait plus importante que tout autre chose. Le sourire était par contre optionnel sur les trois quarts des clichés. Une maison tellement grande et tellement vide que parfois je n'ai plus le courage de monter les marches jusqu'à ma chambre et je finit tout bonnement par m'endormir dans mon fauteuil un livre dans les mains.

"Je vivais encore avec mes parents quand j'étais dans la garde civile. Puis quand j'ai eu vingt ans et que j'ai du partir, j'ai pris une maison. Ça va faire sept ans maintenant. Et c'est un peu... Pesant par moments."

Oui, je lui en parle un peu, ça ne me dérange pas qu'elle sache. Parce que c'est elle parce que j'en ai envie. Parce que je veux lui parler encore. Si je dois tout lui raconter je le ferais. Mais faites que ça dure encore. Encore un peu plus. Et je le demanderais encore. Je veux rester avec toi.



"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 18 Sep - 10:26


“ THE BEAUTY AND THE BEAST
with Alex Marston
« C’est triste. » Un peu. Mais je suis aussi consciente que toi de ce que ça fait de vivre seule. Sauf qu’à contrario, c’est mon cas depuis seulement quelques années, maintenant, mais pas sept ans. Non, moi il y a sept ans, j’étais au Septième, dans une chambre au plafond bien trop haut, des fenêtres qui ne s’ouvraient jamais plus de vingt centimètres et une absence presque étrange d’objets tranchants. Même pour manger, on nous refusait les couteaux. Et il m’avait fallu longtemps pour comprendre que ce n’était là qu’une façon comme une autre d’empêcher aux patients de se suicider. C’était désagréable, oppressant, comme si toute liberté m’avait été arrachée, comme si je n’avais pas même le droit de décider de si oui ou non je voulais continuer à vivre ou m’éteindre. Au fond, ce n’est pas plus mal, je présume. Il n’y a même pas à le présumer. Si je n’étais plus en vie, je ne serais pas là aujourd’hui. Et c’est une possibilité que j’aime mieux écarter. « Je… Comprends. Que ce soit pesant je veux dire… Enfin, je vis chez mes parents mais ils sont très rarement là, alors autant dire que je suis seule. » Depuis à peu près quelques mois désormais. Je ne suis sortie de ce cercle infernal que depuis peu. Et cette constatation me ramène à une cruelle évidence qui me tord légèrement l’estomac alors je joue nerveusement avec le bracelet autour de mon poignet. La prochaine fois sera la dernière.

Mais ce n’est ni le moment, ni l’endroit pour y penser, pour se lamenter. Alors je souris. Un peu. Pour oublier qu’au fond j’ai juste envie d’aller me cacher pour fuir cette vie qui veut tout m’arracher. « Mais ça va s’arranger. »

© Codage par moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    


Revenir en haut Aller en bas
 

The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Stormwitch The beauty and the beast
» Et POPA CHUBBY alors ??
» La Belle et la Bête (Beauty and the Beast - 2017)
» LAG The Beast Californian Series de 1993
» Ben harper feat Vanessa da Mata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-