AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Sam 16 Aoû - 22:14

Pour une fois qu'il n'est pas en chemise.~:
 

Citer le message

The beauty and the beast.

Je me réveille, pas en sursaut, mais pas tranquille non plus. Et ça arrive de plus en plus fréquemment avec tout le grabuge causé par les rebelles récemment. Notament depuis le massacre. Chaque jour je me lève avec cette putain d'appréhension, cette saleté d'impression que ça pourrait recommencer... Sans qu'on ai pu l'anticiper cette fois. Je jette un coup d'oeil rapide en glissant une main dans mes cheveux, je dois vraiment pas avoir l'air frais. Il est trop tôt pour se lever, surtout que je ne suis même pas de service aujourd'hui. Mais je sais pertinemment que j'arriverais pas à me rendormir, alors je me glisse hors du lit, j'enfile un pantalon qui traînait là et je descend dans la cuisine pour me faire mon café. Tout est silencieux. C'est à la fois un bonheur et un malheur, un bonheur parce que ça me les brises le bruit de bon matin et un malheur parce que ça me ramène encore et toujours au fait que je vis seul dans une maison bien trop grande. Pourquoi j'ai pas pris un appartement ? Donc je descend mon café tranquillement en fumant une clope, petit plaisir que je m'interdit pendant mon service, avant de filer prendre une bonne douche. J'y passe pas trop de temps, ça sert à rien, j'me contente juste de me laver et c'est marre. Après je m'habille avec un pantalon de treillis, mes bonnes vieilles rangers et par dessus tout ça, juste un t-shirt noir à manches longues que j'ai remontées un peu au dessous des coudes. J'attrape un des mes fidèles flingues que je glisse dans l'étui attaché à ma cuisse. Ce seras un prétexte de plus pour les gens de dire que le second de la garde est juste bon à tuer ceux qui l'emmerdent... mais je sais pas si ils ont tout à fait tort.

Je tourne en rond dans la baraque, je sais pas comment occuper ma matinée, alors je me dit que je vais aller faire une petite vite surprise à mon père et à ma mère. Charier un peu mon père sur le fait que je suis bien plus gradé que lui. Pouvoir sourire enfin à quelqu'un. Parce que ça fait longtemps que j'ai pas souris, ça fait trop longtemp que je me traîne cette tronche de tueur. Et je peux vous assurer que les cicatrices arrangent rien à l'effet tueur compulsif. Je vais pour sortir de la maison, je verrouille la porte après avoir vérifié que tout est bien en ordre et je part d’abord en direction du second quartier, c'est là que le paternel devrait tenir son poste si je me rappelle bien. Je déambule un peu dans les rues. Je me fait saluer par les gardes qui passent par là et je leur rend un regard mauvais du genre : "Allez-y, criez que je suis le second de la garde royale sur les toit aussi, des fois que je sois pas assez connu pour risquer une balle dans la tête quand je descend ici." Puis je reprends ma route comme si de rien était mais toujours en alerte, prêt à réagir au moindre truc louche. Je suis pas en service, mais je n'en reste pas moins un garde.

Je prend les rues adjacentes aux grandes artères, parce j'aime pas vraiment me perdre dans la foule, mais pas moyen de mettre la main sur le paternel. Alors je continue de tourner dans les quartiers, en suivant les chemins de ronde en sens inverse. Toujour pas de père, étrange. Peut-être qu'il est en permission. Je tournais les talons pour repartir vers le premier quartier et la maison de mes parents, quand j'ai entendu un hurlement, j'ai immédiatement tiré mon arme de son holster et je suis parti en courant dans la direction d'où provenais le bruit. J'y arrive, je met en joue prêt à faire sauter la tête de quelqu'un quand je l'aperçois, une demoiselle, j'éspère que je lui ai pas fait peur.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 0:08


I'm so sorry.

Gauche ? Droite ? C’est pourtant pas compliqué de suivre un plan, Cléo. Vraiment pas. Mais non, il a fallu que je me perde. En soi, les indications sont loin d’être parfaites et lisibles, mais je ne peux tout bonnement pas accuser ma collègue de ne pas savoir dessiner, si ? Ce serait méchant. Et puis, ce n’est pas réellement de sa faute. Plutôt de la mienne. J’aurais dû demander des explications un peu plus claires au lieu de vouloir me précipiter ainsi, tout bêtement, jusqu’à… Trou de mémoire. Merveilleux. Je ne sais même plus où je dois aller. Et c’est en principe à partir de ce moment-là que je commence à paniquer. Preuve en est, je tremble. Respire, Cléo. Ca pourrait être pire, tu sais. Difficilement. Très difficilement. Mais sait-on jamais, le plus horrible reste envisageable et entre nous je n’ai aucune réelle envie d’y songer. Une araignée géante pourrait par exemple sortir de derrière cette poubelle. Ou encore un rat géant. Et si c’était…Respire, Cléo. Respiiiiiire. Ca n’existe pas ce genre de bestioles, loin de là, certainement pas. Alors pourquoi est-ce que je hurle en me ramassant lamentablement sur le sol ? Pourquoi est-ce que cette énorme araignée qui vient de filer devant mes pieds m’avait regardée comme si elle allait me dévorer ? Mon imagination ? Je suis stupide. Terriblement stupide. Et je dois tellement pas avoir l’air maligne, comme ça.

Alors je tente de me relever, vainement. Pour la toute simple et bonne raison que j’ai à peine le temps de relever ma tête que je me retrouve confrontée au canon d’un pistolet. Deuxième hurlement, et j’en suis terriblement désolée. Désolée d’avoir certainement cassé les oreilles à cet inconnu qui tient une arme sous mon nez. Désolée d’avoir fait quelque chose qui aurait pu l’embêter. Désolée d’avoir hurlé. Désolée d’être tombée. Désolée de le regarder tout bêtement, l’air complètement effaré. Désolée de trembler. Désolée d’avoir peur. Je me sens réellement stupide, pour le coup. Et pourtant, la première réaction qui me vient en tête est un mouvement parfaitement stupide qui ne me sauvera certainement pas la vie. Non, je n’ai pas sorti ma poêle. J’ai tout simplement reculé, en me crispant légèrement alors que je sens ma respiration s’accélérer un peu sous l’angoisse, les mains ramenées devant mon visage comme si mes doigts étaient détenteurs d’un quelconque moyen de m’empêcher d’y passer.

« P-pardon ! Je… Désolée… Je …Pardon. »

J’ai honte. Terriblement honte. Tant et si bien que mes joues en passent du blanc au rouge. Violemment. Alors que je détourne la tête, pour ne pas le regarder, pour ne pas le voir tirer. Je suis sûre que je l’ai énervé. Je n’aurais pas dû, mais je ne me suis pas gardée de fugacement le détailler.

»  Et même à cet instant, tu sais, je n’avais rien remarqué.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 1:09

Citer le message

Grab my hand.


Je m'empresse de baisser mon arme alors que la demoiselle tombe en arrière en se cachant le visage de ses mains, je replace le pistolet dans son étui avant de m'approcher de quelques pas. En avançant je la regarde, je la détaille, bien entendu, je ne peux pas voir son visage puisqu'il est caché par ses mains. Je me penche vers elle en tâchant de pas plus l'effrayer qu'elle ne l'est déjà, en essayant de pas trop avoir une tête de tueur, mais pas évident avec les cicatrices et ce qui m'arrive en ce moment. Du coup j'essaie de pas avoir ce ton désagréable qui j'ai souvent quand je parle.

"Désolé, je vous ai entendu crier alors, j'ai pensé que vous aviez des ennuis."

Pour le coup, je pense que ça j'ai pas du sonner faux. Je m'accroupis près d'elle et je lui tend la main. Parce que c'est bien beau d'avoir peur, mais faut pas laisser traîner son cul par terre. C'est pas très propre. Donc oui, je lui tend la main, alors qu'elle a peur, alors qu'elle tremble. Je sais même pas pourquoi je fais ça, alors que d'habitude quelqu'un qui aurait eu peur pour si peu, oui parce que pour moi une arme c'est peu, je lui aurait surement flanqué une râclée pour lui donner une raison d'avoir peur. Mais là non. Peut-être que j'en ai marre parfois aussi de devoir distribuer des beignes à tout bout de champs. Ou peut-être que c'est autre chose. Je ne sais pas. Toujours est-il que ma main je la tend à cette jeune femme tout en la regardant de mes yeux ambrés qui me donnent l'air du grand méchant loup.

"Allez, restez pas là, je vais vous relever."

Et j'attends, la main tendue, voir si elle va oser la prendre, se recroqueviller encore plus ou encore m'envoyer paître. Ce qui pourrait légèrement me froisser, mais je ferais rien. Parce qu'a bien y réfléchir, jamais je pourrais lever la main sur une demoiselle comme ça. Sacha et ses rebelles faisant exceptions bien sûr. Une exception que je me ferais un plaisir d'écraser un jour ou l'autre même si je doit moi même affronter celle qui a été mon amie, je les écraserais. Alors que là non. Je m'en inquiète même tellement a l'air effrayée.


"Vous ne vous êtes pas fait mal ?"






"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 11:15


I'm so sorry.

Bouge, Cléo. Je n’y arrive pas. La peur a fini par me faire tellement trembler que j’en ai les muscles endoloris. Mais il n’est pas méchant, apparemment pas tout du moins. Auquel cas, pourquoi aurait-il rangé son arme ? Et pourquoi me tendrait-il actuellement cette main que je n’ose même pas toucher ? La prendre ? Non, j’ai honte, désolée. Je n’aurais pas du crier, je ne tenais pas à l’inquiéter, ou même à le déranger. Je me sens encombrante.

« Désolée. »

Encore. Je le suis, sincèrement. Au fond, ils avaient raison, tous, d’effacer mon existence. Plus j’avance et plus je me dis qu’elle finira effectivement par déranger. Je suis un boulet. Désolée. Je n’aurais peut-être même pas dû exister. Une enfant malade est loin d’être un cadeau. Une enfant souffrant d’une maladie orpheline est pire qu’un fardeau. J’en fais tout un drame, je sais, mais je me rends compte avec le temps que je ne suis même pas capable d’être discrète, d’arrêter de m’imposer, d’importuner. Mais je ne veux pas le vexer, alors dans un élan de volonté, je glisse ma main dans la sienne pour l’agripper. Mes muscles tendus par le choc me font mal. Mon cœur me fait mal, ma tête se noie dans des peur illégitimes que je devrais peut-être chasser. Je ne peux pas. Je ne suis capable que de me noyer. De me débattre pour rester à la surface sans y arriver. J’ai honte. Désolée.

« Non, je… Je vais bien. Tout va bien. »

Rien n’ira jamais bien. Mais ce n’est ni le moment, ni l’instant pour y penser. Pas alors que je suis en train de bêtement le regarder. Pas alors que je sens mes joues chauffer pour la toute simple et très bonne raison que j’ai ma main dans la sienne. C’est gênant. Terriblement gênant. Désolée J’aurais dû me relever seule, ne pas le déranger. Mais je n’arrive pas à le lâcher, je sais que je n’arriverais pas à me relever.

»  Pas toute seule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 15:27

Citer le message

Can I help you ?

Elle me sors qu'elle est désolée, mais y'a vraiment pas de quoi. C'est quand même moi qui suis arrivé comme une bête l'arme à la main. En parlant de ma main d'ailleurs, elle a finit par la prendre. Et le contact ma quelque peu surpris, si bien que j'ai été parcouru d'un léger frisson, mais ce doit-être parce que j'ai perdu l'habitude, ça ne peut-être que ça, le fait que mes mains ne connaissent plus que le contact des crosses de mes armes. Ouais c'est forcément le travail et la violence qui ronge les soutterains ces derniers temps qui font ça. Et voilà que j'hausse légèrement les sourcils en la voyant rougir, parce que je ne crois pas avoir fait quelque chose qui pourrait la gêner.

"Ne vous excusez pas, vous n'avez rien à vous reprocher."

Parce que c'est vrai, elle n'a rien fait du tout. Doucement je me redresse et je la relève en la soutenant également avec mon autre main avant de doucement aller lui épousseter le dos. Depuis quand je fait les choses doucement moi ? Enfin bref, c'est fait, c'est fait. Je la regarde un peu plus en détail maintenant que je peux voir son visage. C'est un peu comme une claque parce que je m'attendait pas à ça. C'est qu'elle est mignonne comme tout. Je saurais même pas le décrire, parce que c'est pas ce genre de beauté générique et copié collé qu'on trouve partout. Enfin bon, je vais pas passer ma vie à la regarder. Déjà on va commencer par la base.

"Je suis Alex Marston."

Oui autant que je donne mon nom en entier comme ça elle pourra toujours se tirer en courant tout de suite si elle connait ma chère répitation de second de la garde. Ouais c'est bien beau de faire son boulot comme il faut, d'être méritant tout ça, mais faut voir ce qui se passe derrière. Mais bon, pas le temps de penser à ça non plus. Je vais pas la laisser là comme ça, après l'avoir juste relevée. Même si ce serait bien mon genre de partir sans demander mon reste, aujourd'hui je ne le ferais pas.


"Est-ce que, je peux vous aider ?"  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 21:06


I'm so sorry.

Iiiiih ! Eh mais eeeeeh. Pourquoi il fait ça ? C’est gênant, oh crotte. Oh zut. Je sens mes joues qui chauffent un peu plus. C’est terrible. Horrible. J’ai honte. Honte de l’importuner de cette façon, honte qu’il en vienne à m’épousseter mes vêtements parce que je suis une incapable même pas fichue de se relever toute seule. Désolée. Bien sûr que si, j’ai des choses à me reprocher, mais j’ai à peine le temps d’entrouvrir les lèvres pour m’excuser à nouveau qu’il m’informe de son nom. Ca me dit vaguement quelque chose. Très vaguement. Certains clients en parlent parfois au café, mais j’écoute si peu que je n’y prête que peu d’attention. De toute manière je suis tellement tête en l’air que même si on me l’avait dit, j’aurais fini par l’oublier. Ou alors je n’ai juste aucune conscience de sa notoriété. Et si il en était vexé ? Je m’en excuserais.

« C-Cléo. Cléo Hopestadt. »

M’aider ? Oh non, pitié. Il en a déjà assez fait. Je me sens mal. Terriblement mal. Je ne tiens pas à lui faire perdre son temps, ni même à le déranger, ou à lui gâcher sa journée. Il n’y est pas obligée, loin de là même. Je m’en sortirais très bien toute seule. Non. Je ne pourrais pas. Je me suis déjà perdue une fois, alors que j’avais un plan. Comment pourrais-je seulement arriver à destination ? Comment alors que je ne sais même plus où je vais ? Alors que je ne sais pas même où je suis ? Idiote. Je mérite des gifles. C’est agaçant, affligeant. Alors je rougis, encore, de honte. Je triture le maigre bout de papier que je tiens entre mes doigts maigres en baissant la tête, l’air coupable.

« Non, je… Je peux y arriver toute seule. Je ne veux pas vous déranger. »

»  Ca n'avait jamais été le cas, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 22:17

Citer le message

Come with me !

Je tâche de pas la regarder avec trop d'insistance, même si j'ai presque l'impression d'y être forcé par je ne sais quelle puissance implacable. Elle se présente à son tour, je grave son nom dans ma tête, parce que j'ai pas envie de l'oublier. Je le tourne un peu en boucle dans ma tête, histoire de bien le retenir. Elle refuse mon aide, timidement, mais je vois bien que si je la laisse, il va lui arriver quelque chose, surement se paumer. Parce qu'entre ses doigts elle tiens un bout de papier et je mettrais ma main à couper qu'il s'agit là d'un plan ou d'une adresse. Je m'approche encore un peu d'elle. Et en me fiant juste à ma supposition, je lui adresse à nouveau la parole.

"Si vous êtes perdue, je peux vous amener où vous voulez. Je connais le secteur sur le bout des doigts."

En même temps je suis garde, avec les patrouilles et tout ça, il vaut mieux que je la connaisse sur le bout des doigts cette ville. Un peu curieux, je me demande ou elle peut bien vouloir aller comme ça toute seule, surtout qu'ici on est vraiment pas loin des coupes gorges ici. Alors bon, quoi qu'il arrive, je ne la laisserais pas toute seule ici. D'ailleurs c'est vraiment pas une bonne idée de rester ici. Alors sans préavis, je vais chercher sa main pour l'entraîner avec moi un peu plus loin. C'est pas comme ça qu'elle va arrêter d'avoir peu ou d'être gênée.

"Navré, mais on peut pas rester ici, c'est pas la meilleure des idées."

Mai qu'est-ce que je fais encore moi, voilà que je m'éloigne du danger maintenant. Y'a vraiment un truc qui cloche en ce moment. C'est pas mon genre d'attendre en me préoccupant du reste. J'aimerai bien savoir ce que j'ai depuis ce matin. Déjà j'ai pris qu'une seule de mes armes. Il est où le problème ? Je vois pas bien.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Dim 17 Aoû - 23:13


Don't let me drown.

Perdue ? Moi ? Naaaan. Jamais. Je ne suis pas perdue. Absolument pas. Enfin tout du moins, j’aimerais. J’aimerais m’en persuader, ne pas le déranger. Non réellement, tout va bien, je sais parfaitement où je suis, où je vais. Je ne sais pas mentir. Même pas à moi-même. C’est terrible. J’ai peur. Un peu, pas trop. Assez pour en être déconnectée et couiner lamentablement lorsqu’il me reprend la main pour m’emmener plus loin. Pas la meilleure des idées ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il a ce quartier ? J’ai peur. Un peu plus maintenant. Et je me sens rougir avec tellement d’intensité que j’ai l’impression qu’on me brûle les joues. Désolée. Je ne voulais pas vous déranger. Je suis faible, un peu trop. Beaucoup trop. Les gens devront-ils éternellement me tendre la main ? C’est vite dit, on ne l’a jamais fait, on a rarement voulu m’aider. Au fond ce n’est pas comme si je le demandais, comme si je l’acceptais.

« P-pourquoi ? Ne vous inquiétez pas, je…Pardon. Je suis désolée ! Mais… J’aurais juste continué la route, vous savez. »

Je parle trop. Un peu trop. Il risquerait d’en avoir assez, de me frapper, de s’énerver. Je ne le connais pas, je ne sais pas qui il est. Mais il n’a pas l’air méchant. Alors je me contente de le suivre, sans broncher, sans ciller. Malgré ma poitrine qui me fait souffrir du trop plein d’émotions accumulées. J'ai le souffle court. C’est agaçant, étouffant. Je ne veux pas tomber. Je ne veux pas couler. Et je ne peux que m’agripper, me tenir à cette main qui tient la mienne pour m’éloigner de ce qui semble être un potentiel danger. Je ne veux m’en échapper. La lâcher, m’en éloigner. Pas tant que je ne serais pas rassurée. C’est égoïste. Je me sens égoïste. Un peu, pas assez. Je devrais ? Non. Je ne devrais pas. Et c’est bien pour ça que je finis par laisser ma main glisser de la sienne sans pour autant cesser de le regarder.

« Vous… Je… Vous ne devriez pas vous déranger pour moi, vous avez certainement mieux à faire. »

»  Inconsciemment, à cet instant, je souriais.




Dernière édition par Cléo Hopestadt le Lun 18 Aoû - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 0:57

Citer le message

Don't worry.

Je  continue de marcher, de l'emmener à l'écart de ces ruelles sombres grouillant de voyous à ne plus savoir qu'en faire. Parce que je sais qu'en plus je m'en serais voulu de l'avoir laissé là-bas, que je serais forcément retourné la chercher. Parce qu'elle n'a rien à y faire, parce qu'elle a l'air si fragile. Alors oui, je lui ai pris la main pour la sortir de là, parce que c'est l'évidence qui c'est imposée à moi, comme ça sans prévenir. Elle s'excuse encore, elle me dit qu'elle aurais pu continuer seul, mais je vois bien que non, je le sens bien. Alors je continue de l'entraîner plus vers les grandes rues, là où il y a un peu plus de gardes et de mondes. Là où elle ne risquera rien.

"Ne vous excusez pas, ça ne me dérange pas, je vous assure."

Je continue de marcher encore jusqu'à ce que je sente sa main glisser hors de la mienne. Alors je m'arrête et je me retourne vers elle pour la regarder Alors qu'elle me dit de ne pas me déranger, que j'ai sûrement mieux à faire. Bien entendu ce n'est pas le cas puisque je n'avais absolument rien prévu mis à part une visite surprise à mes parents adoptifs. La reporter à une autre fois n'était donc pas dérangeant puisque rien n'était prévu de leur côté. Alors je pouvais bien rester avec elle et la guider dans la ville.

"Vraiment ne vous inquiétez pas, je suis en pemission aujourd'hui. Et je n'ai rien prévu pour ma journée. Alors si vous avez besoin d'aide hésitez pas."

Mais d'où je propose mon aide ? Les mots me viennent avant même que j'ai eu le temps d'y réfléchir. Je m'en ferais presque peur pour le coup. Je déconne sec. Ouhou, pourquoi j'ai pas envie de mordre ? Je dois vraiment avoir un trop plein, quelque chose. C'est trop étrange. Beacoup trop étrange.  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 11:20


Thank you.

En permission ? Ca paraît clair d’un coup. Beaucoup plus. Le canon de pistolet sous mon nez, le fait qu’il me propose son aide, tout est soudainement bien moins trouble. Il doit appartenir à la garde, ou à quelque chose qui y ressemble. Je ne le dérangerais donc pas forcément. Tout du moins, pas autant que j’aurais pu le croire, je suppose. Un peu, pas trop. Peut-être même pas assez pour qu’il s’en rende compte, puisqu’il semble s’obstiner à me faire comprendre que ce n’est pas le cas. Désolée. Je ne sais plus pourquoi je m’excuse, pourquoi j’ai besoin de le faire, pourquoi je me bute autant à vouloir me faire pardonner d’ainsi l’encombrer. En temps normal je serais tout simplement partie, après m’être encore excusée. Je n’aurais pas accepté de l’écouter, j’aurais fait ma tête brûlée, j’aurais nié. Mais pas ici, pas aujourd’hui. Aujourd’hui je me sens étonnamment triste et abandonnée. Aujourd’hui, je me rends compte du fait que j’ai fini par être effacée, oubliée. Ca fait mal, un peu, pas assez. Mais c’est rassurant. Il est rassurant. Parce que j’ai cette étrange impression qu’il ne compte pas me lâcher, malgré nos mains déliées. C’est stupide, insensé, mais terriblement agréable. Même si ce n’est qu’une intuition, même si de lui je ne connais que son nom.

« Merci. »

C’est sorti tout seul, sans avertissement préalable, sans que je ne puisse l’empêcher, le retenir. Un simple « merci » qui en dit long. Parce que contrairement à d’autres, il ne se contente pas de hocher la tête et de tourner les talons alors que je lui dis que ça va aller. Alors je souris, légèrement. Légèrement mais bêtement. Non, ce n’est pas un de ces sourires niais photographiés des filles en admiration devant un homme. Plutôt un sourire qui dévoile relativement bien que je suis stupidement contente de ne pas être lâchée, abandonnée, effacée. Parce qu’il m’a vue galérer et ne m’a pas laissée. Parce qu’il est bien plus humain que toutes les personnes que j’ai pu croiser. Mais c’est égoïste. De mauvaise foi, et méchant. Les autres me tournaient le dos uniquement parce que je refusais leur aide. En soi c’est légitime.

« Je… À vrai dire je ne sais même plus où je dois aller. La panique m’a un peu… Chamboulée, je crois. »

»  Ou alors c'était tout simplement parce que je me cherchais une raison.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 14:02

Citer le message

You're not alone.

Non elle ne me dérange pas, absolument pas cette jeune femme. Je n'ai qu'une envie, c'est de l'aider. Je ne sais toujours pas pourquoi, je ne sais pas ce qui m'y pousse mais c'est comme ça. Puis elle me remercie, et je sens un sourire s'afficher sur mon visage. Et là c'est drôle parce que d'habitude je tire toujous la tronche, encore une fois je ne m'y attendait pas. Je ne comprends toujours pas d'où ça vient, je ne sais pas ce qui me pousse à être comme ça. Je suis censé être une machine à tuer, un homme de terrain, qui montre jamais rien. Et voilà qu'elle arrive et qu'elle me fait sourire comme ça, je comprends plus rien à ma vie moi. Mais non, il doit FORCEMENT y avoir une raison.

"De rien, c'est normal."

MAis non c'est pas normal. Enfin pas pour moi. Bref je finirais bien par savoir. La demoiselle ne sais plus où elle doit aller, elle a un petit trou de mémoire dû à la peur panique. Je passe une main dans mes cheveux l'air de réfléchir et sans cesser de la regarder. Je ne met pas longtemps à trouver une solution. Je tends à nouveau la main vers elle doucement.

"Est-ce que je peux voir votre plan ? Si on repart de votre point de départ on trouvera surement l'endroit."

Et voilà que j'attends encore la main tendue, pour lui apporter mon aide. Parce qu'encore une fois ce geste m'est apparu comme une évidence, parce qu'encore une fois je ne comprends pas, parce qu'encore une fois tout est parti de rien. Peut-être que je suis encore dans mon lit et que je rêve encore. Où peut-être que c'est simplement vrai et que je ne peux pas comprendre. Du moins pas pour l'instant.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 15:52


Thank you.

Bouge, Cléo. Je me retrouve encore à fixer cette main tendue devant moi. Il ne veut qu’un morceau de papier, quelque chose qui lui permettra sûrement de m’aider, d’avancer. Bouge-toi. Mais avancer vers où ? Je ne sais même plus où je vais, où je dois aller. Je ne sais même plus ce que je fais. Ca me paraît comme une évidence, que je ne devrais pas être ici, avec lui. Ca me paraît presque logique qu’une personne normalement constituée ne se serait pas lamentablement perdue sans même se souvenir d’où est-ce qu’elle voulait aller. Trop d’informations accumulées, trop de pensées négatives qui m’étouffent, m’assomment. Je vais finir par craquer, je le sais. Par me noyer, jusqu’à tenter de reprendre vainement mon souffle pour réussir à remonter, à me stabiliser, parmi d’autres qui ne font que me regarder couler. Mais je n’ai besoin de personne. C’est un mensonge. Ehonté. J’aimerais m’en persuader.

« Je ne sais pas si c’est réellement illisible ou si c’est moi qui ait du mal à lire. »

Je lui tends le papier, un peu coupable de juger ainsi l’écriture d’une de mes collègues. C’est relativement méchant, mauvais. Je ne devrais pas. Je me sens désolée, je m’excuserais. Après m’être également excusée de n’avoir pas réussi à arriver là où je le devais. Après m’être faite pardonner d’avoir du déranger un homme qui devait avoir bien mieux à faire de sa journée.

« Enfin. Je pense que c’est plutôt moi qui aie du mal à lire. »

Ce ne serait pas étonnant en soi. Pas du tout même. Je me sens bizarre, comme si plus rien n’allait, je me sens m’écrouler, m’effondrer. J’ai l’impression de n’avoir toujours pas vécu, même pas ces années après lesquelles je suis sortie de l’hôpital. C’est agaçant, frustrant. J’en ai envie de pleurer. Calme-toi. Je suis déjà bien assez chétive et faible comme ça. Il va falloir que je me ressaisisse, mais j’ai peur de ne pas y arriver. Je sais que je ne peux pas y arriver.

»  Mais cette main tendue devant moi semblait me hurler le contraire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 18:39

Citer le message

Stay with me.

J'attends, je ne la brusque pas, je ne la brusquerais pas. Parce que je ne pourrais pas, je le sais. Je prend le bout de papier qu'elle me tend presque délicatement. Je le déplie sans la lâcher du regard et je me penche finalement sur ce fameux plan alors qu'elle me dit qu'elle n'a sans doute pas réussi à le lire. Je tâche de resituer le point de départ par rapport à où nous nous trouvions quelques instant plus tôt. Je m'imagine en train de marcher, de parcourir les rues comme indiqué sur le plan. Et soudain je me rend compte de la destination indiquée par le plan. Et ce n'est vraiment pas le genre d'endroit où j'enverrais une jeune fille seule. Mais vraiment jamais.

"Mais... Qu'est-ce que vous comptez aller faire là bas ?"

Je replie le papier et le garde dans la main en relevant les yeux vers elle. On l'envoie là-bas comme ça, toute seule. C'est un coup à ce qu'elle se retrouve avec un couteau sous la gorge. Soit la personne qui l'a envoyé dans ce quartier est juste inconsciente, soit complétement stupide. Et ce serait la deuxième option que ça ne m'étonnerais même pas. Je glisse le papier dans ma poche avant de passer une main dans mes cheveux.

"C'est un quartier sensible, j'ignore ce qu'on vous à envoyé faire là-bas. Mais je ne vous laisserais pas y aller seule. Et je vous demanderais de ne pas vous éloigner quand on y sera."

Heureuement que j'ai une réputation qui s'étale en fait. Parce que j'y étais allé à l'époque où j'étais garde civil, j'aurais sûrement finit épinglé sur une porte. Mais bon maintenant que le fait que j'ai éclaté des rebelles à coups de pieds et boxé certains de mes collègues, y'a plus grand monde qui ose m'approcher, même quand je vais en patrouille dans le troisième secteur. Alors tout va bien se passer et si jamais il se passe quelque chose de pas net j'aurait qu'a l'emmener plus loin.


"Restez près de moi, d'accord ?"





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 22:48


I'm so sorry.

Un quartier sensible ? J’ai le cœur qui se serre, qui bat à cent à l’heure. J’ai la tête qui tourne, les jambes qui flanchent. L’angoisse, la peur. Je me sens faible. Mais j’ai peur. Elle me voulait du mal ? Consciemment, ou inconsciemment ? Elle ne m’aime pas ? Désolée. Je ne sais pas ce que je lui ai fait, mais j’en suis désolée. Désolée de déranger, désolée de ne pas savoir me faire aimer, désolée d’exister. J’en ai envie de pleurer. C’est horrible. Terrible. J’ai tendance à tout extrapoler, je le sais. Mais j’ai tellement peur. Peur qu’on finisse par m’oublier, que ma vie même soit niée, qu’on finisse par réellement m’effacer. Elle ne m’aime pas, c’est comme ça. Mais je me sens mal de savoir qu’elle a voulu m’envoyer quelque part où j’aurais pu y rester. Au fond, j’aurais peut-être fini par passer l’arme à gauche, dans un quartier malfamé. En soi, je suis déjà destiné à ne pas vivre bien longtemps, mais j’aurais aimé rendre mon dernier souffle ailleurs que dans une ruelle bétonnée. Calme-toi, Cléo, tu es en train de te faire une montagne de rien. Elle ne s’en était peut-être même pas rendue compte. J’aimerais m’en persuader.

« Je crois que… Qu’on m’a demandée d’aller y chercher quelque chose. Un paquet. »

Je n’ai aucune idée de ce que c’est. D’où je vais. De pourquoi j’y vais. Alors je me contente de hocher la tête à sa question, le cœur serré, les lèvres pincées. Je ne veux pas y aller. Plus maintenant. Je veux juste rentrer, me glisser sous mes draps, m’isoler, oublier. Abandonner. Soupir. Je ne devrais pas, pas vrai ?
Je souris, légèrement, faussement, les doigts qui s’entremêlent et les yeux qui fuient.

« Je… Je ne bougerais pas. Je vous suis. »

»  Et je n'arrêterais jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Lun 18 Aoû - 23:56

Citer le message

Evidence.

Selon ses dires, on lui a demandé d'aller chercher un paquet là-bas, je me demande bien ce que c'est. Parce que mis à part des trucs louches, je ne vois pas ce u'on peut trouver d'autre dans ce coin là du second secteur. Mais bon, ça ne risque pratiquement rien tant que je reste avec elle. Alors je me met en marche, tranquillement, pas trop vite, histoire qu'elle puisse suivre l'allure sans forcer le pas ni rien. Elle a l'air tellement tendue et je me rend compte que le silence qui règne n'arrangera certainement rien. Alors je cherche un peu, ce que je pourrais lui demander un truc banal, sans être indiscret. C'est pas vraiment mon truc de parler comme ça. Mais je vais faire un effort parce que voilà, ça me parait encore être une évidence. Le problème vraiment c'est que je vois pas. Alors je laisse les mots venir d'eaux même.

"Vous vivez dans le second secteur ?"

Ça m'a l'air bon, j'aurais pu faire pire et lui sortir une vieille question complètement dénuée d'intérêt ou encore me taire et laisser ça comme ça. Au fur et à mesure que nous avançons, les rues se font de plus en plus délabrées, sans pour autant en arriver à l'insalubrité des souterrains. Alors je reste alerte, parce que c'est à partir de là que ça commence à chauffer. Alors je marche bien à côté d'elle sur le qui vive. On approche de la destination petit à petit.

"On est plus très loin, ça va aller."

Prenons garde tout de même à ne pas parler trop vite. J'avise du coin de l'oeil un petit groupe de personnes qui se tiennent un peu plus loin dans la rue. Pour le moment ils ne bougent pas, mais ils nous regardent. Par instinct protecteur où je ne sais quel autre truc, je vais poser ma main sur son épaule pour l'entraîner un peu plus vite en avant. En ésperant qu'il n'arrive rien, qu'il ne lui arrive rien, pourquoi ? Parce que c'est encore une fois une évidence qui s'impose à moi. Ca fait quand même beaucoup d'évidence d'un coup. Je sais plus trop où donner de la tête. Mais avant tout. Evitons de  traîner ici plus que néscessaire.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 19 Aoû - 13:12


I'm so sorry.


« Ca va aller. » Non, ça n’ira pas. Plus rien ne va. Depuis longtemps désormais. Un peu, pas assez. Mais je me sens rassurée. Inconsciemment, je me sens bien d’entendre de tels mots. Je les ai attendus, longtemps. Et même s’ils ne sont actuellement qu’une précision quant à la situation actuelle, je me permets de sourire encore un peu. Un peu plus. Bêtement. Comme la pauvre petite fille stupide que je suis. Sourire qui se fane dès lors que je sens un frisson électrique me traverser, alors qu’il pose sa main contre mon épaule. Un contact, un énième contact, une chose que j’avais fini par oublier. Parce que les seules sensations que j’avais su garder étaient celles des aiguilles sur ma peau, des perfusions dans mes veines, des masques à oxygène contre mon visage. Je ne touchais personne. Personne ne me touchait. Pas même ma mère. À vrai dire, nous avions même arrêté de nous voir. « Il va falloir que tu prennes ton indépendance. » Je n’avais pas répondu. Ca avait sonné comme une gifle. Prendre son indépendance était une raison valable pour ne plus se croiser, selon elle. Pour ne plus se parler, pour ne plus exister aux yeux de l’autre. Mais je n’ai pas le temps d’y penser, ni même le droit. Mes joues recommencent à chauffer. Ca devient vraiment agaçant, à force.

Mais ça se comprend. Je comprends. Au vu des regards qui nous sont lancés, j’accélère de moi-même le pas pour ne pas l’encombrer, pour ne pas le gêner, pour ne pas qu’il me laisse ici. J’ai peur, je tremble, j’ai le cœur qui s’excite, les jambes qui chancèlent. Mais je ne tomberais pas, n’est-ce pas ?

« Je vis dans le second secteur, oui. »

Pourquoi maintenant, pourquoi pas avant, pourquoi avec autant de retard, pourquoi après avoir ressassé des pensées que j’aurais dû oublier. Je n’en sais rien. Fichtrement rien.

« Vous êtes garde, je… Je suppose ? »

Et en temps normal je me contente d’avancer, tête baissée, sans savoir où je vais.

»  Mais pas cette fois. Pas aujourd'hui. Pas ici.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 19 Aoû - 17:25

Citer le message

I don't know why.

Je continue d'avancer avec elle, elle a mis du temps à me répondre. C'est surement parce que je fais peur à voir ou que j'ai parlé sur un ton un peu sec, je ne sais pas. Encore une chose que je ne sais pas, oui. Elle vit bien dans le deuxième secteur, je ne m'étais pas trompé. En même temps, elle n'a pas vraiment l'allure de quelqu'un qui vit en bas. Ensuite c'est elle qui me questionne en me demandant si je suis garde. Ce c'est comme mes cicatrices, c'est quelque chose que je porte sur moi en toute circonstances, parce que oui, ça se voit que je suis un garde. Alors j'hoche légèrement la tête en répondant à sa question.

"Je fais partie de la garde royale oui, pour tout vous dire, je suis l'un des seconds."

Voilà comme ça c'était dit, maintenant il était facile d'en déduire que je vis non loin du sommet, que j'ai une situation aisée. Bref ce genre de truc qui font que les gens d'en bas ne nous aiment pas spécialement. C'est d'ailleurs parce que nous ne sommes pas souvent appelés à aller dans les souterrains que les rebelles s'y terrent. Dans le second secteur, mis à part dans les quartiers comme celui dans lequel nous nous trouvons, on a jamais trop rien entendu à notre sujet.

"Mais je suis né dans les souterrains."

Pourquoi j'ai dit ça ? Pourquoi j'ai même parlé ? J'ai essayé de rattraper quelque chose ? Et pourquoi ça en particuler. Je crois vraiment qu'une sieste s'impose en rentrant, j'ai l'impression de plus avoir toute ma tête. Il y a bien trop de choses qui m'échappent en cet instant. Trop de choses que je ne comprends pas. A commencer par pourquoi, je ne suis pas avec cette demoiselle comme je suis avec le autres ? Mais je vais la trouver cette raison qui m'a pousée à lui tende la main, à ne pas la laisser seule, je le sais.  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 19 Aoû - 18:52


I'm so sorry.


L’un des seconds ? Ca fait gros. Très gros. Ca accentue même le sentiment de culpabilité qu’il a réussi à me faire éprouver. En soi, ce n’est pas bien difficile, loin de là. Mais je m’en veux beaucoup plus de déranger de cette façon une personne aussi hautement placée. Enfin… Hautement placée, c’est vite dit. Ca aurait pu être pire. Quoique… Non. En fait non. Je ne pense pas qu’il y ait pu avoir la moindre chance que je tombe sur un membre de la garde royale, ni aujourd’hui, ni jamais. Et pourtant, il est bien là devant moi. Qu’est-ce qu’un membre de la garde royale vient faire ici ? Pourquoi ? Soit, il est en permission, mais je ne comprends pas réellement l’intérêt de sa présence dans le second quartier. C’est frustrant, une question qui me brûle les lèvres mais que je me retiens de poser.
Et puis, ça vient comme une gifle. Comme une douche glacée, impitoyable et inévitable. Né dans les souterrains ? J’en frissonne, j’ai le cœur qui se serre. J’ai mal. Mal pour lui. Je me sens désolée de l’apprendre, alors j’agis tout bêtement. Réellement bêtement. Par impulsion, par stupidité. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne le vois même pas que mes doigts se glissent contre son épaule pour doucement la caresser, de façon maternelle, peut-être même amicale. Mais je ne le connais pas. Je n’ai pas à faire ça. Je n’ai pas le droit de faire ça.

Alors je rougis, en retirant rapidement ma main. Parce que je me sens bête. Bête d’avoir cru un seul instant qu’une pauvre petite résidente du second quartier pouvait compatir au « sort » d’un garde royal né dans les souterrains. Idiote.

« Je… Euh… Pardon. »

Soupir. Calme-toi, Cléo. Calme-toi.

« Excusez-moi. C’était… C’était une impulsion. Et… Eum… Vous venez souvent dans le… Le second quartier ? »

»  Jusqu'à aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'a pris.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mar 19 Aoû - 21:35

Citer le message

You make me smile.

Je frissonne comme jamais, c'est électrique, j'en ai presque sursauté. Presque sursauté quand j'ai senti sa main sur mon épaule, pleine de douceur, bien loin d'être désagréable, bien loin d'être gênant, ce geste était apaisant au possible, le court instant que ça a duré, j'ai eu l'impression que tout allais mieux, que tout irais bien. Oui, ça n'a pas duré longtemps puisqu'elle a retiré sa main en s'excusant à nouveau. Je secoue doucement la tête en sentant un léger sourire traverser mon visage l'espace d'un instant parce que vraiment ce n'était rien. Enfin... C'était rien et c'était beaucoup. C'est difficile à comprendre, c'est au niveau du ressenti je pense. Mais moi même je me perds dans tout ça. Alors j'embraye sur sa nouvelle question.

"Ce n'est pas souvent non, notre priorité c'est le sommet. Mais pour ma part je descend plus souvent que les autres. Que ce soit en patrouille ou en permission il m'arrive d'y aller. Et vous vous êtes déjà rendue dans le premier secteur ?"

Oui je continue la conversation, comme ça, de manière spontanée et encore une fois sans vraiment avoir eu le temps d'y réfléchir. Mais je n'essaie plus vraiment de réfléchir. J'ai déjà assez de questions et d'incompréhensions en tête comme ça.Alors je laisse faire pour voir où ça va me mener. Si je vais trouver une raison à tout ça au bout du chemin. D'ailleurs en parlant de bout du chemin. Je m'arrête de marcher pour la regarder avant de regarder une des maisons du quartier.

"C'est ici."

Une maison du même accabit que les autres, tout aussi lugubre et mal entretenue de l'extérieur. Mais bon, tant que je serais là, ça ira. Alors je vais rester avec elle, quitte à paraître un peu colle aux bask. Puis aussi parce que je veux aussi trouver une raison à ce comportement. Parce que ça m'intrigue, parce que d'un geste elle a pu m'apaiser.  





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mer 20 Aoû - 1:04


Don't let me go.


Non. Jamais. Je ne le regarde que de loin, ce premier secteur. Sans vraiment l’envier, sans vraiment me plaindre de ma vie dans le second quartier. À vrai dire, j’ai appris à aimer l’endroit où je me suis installée, malgré les quelques personnes bizarres qui y traînent, malgré le fait que j’y sois seule, terriblement seule, malgré le travail que j’effectue dans un café où je ne suis apparemment pas aimée. Non, j’ai réellement appris à aimer cet endroit. Même si ma curiosité me donne étrangement de le visiter, désormais, ce premier quartier. Même si pour le coup j’ai envie d’y poser les pieds désormais. Ou alors peut-être n’est-ce pas uniquement par curiosité. Alors quoi ?

« Je n’y suis jamais allée, non. J’aimerais. Je crois. »

Je ne sais pas. Je n’en sais rien. J’ai la tête en vrac, les idées qui se bousculent, des questions sans réponses qui m’assaillent et m’étouffent. Je ne comprends pas. Pourquoi est-ce qu’il est toujours là ? Pourquoi ça ne me dérange pas plus que cela ? Pourquoi est-ce que je ne m’en vais pas ? « C’est ici. » Je sais, mais je n’ai pas envie d’y aller, d’y entrer. Je flageole, je le sens, je le sais. J’appréhende. Quoi ? J’ai peur, comme toujours. Un peu moins. Beaucoup moins. Je dois avancer, je le sais, et je le fais.

« Vous venez ? »

C’est sorti comme une évidence, comme un rouage qui enclenche une machine que je ne vois même pas démarrer. J’en rougis. J’ai honte. Je souris, nerveusement, je secoue la tête, je soupire, je m’affole. Calme-toi. Je ne peux pas.

« Enfin je…Pardon. Je ne vous l’impose pas hein ! Ce…C’était…C’était une question juste… Juste comme ça… Ca m’a échappée, désolée. »

»  Je mentais, tu sais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mer 20 Aoû - 2:04

Citer le message

I want to stay with you.

Je me trouve là devant cette maison, avec elle. Elle me dit qu'elle n'a jamais vu le premier secteur non, mais que peut-être elle aimerait y aller. Pour moi il n'a rien de spécial en soit ce premier secteur. C'est juste la zone que je dois protéger en priorité. Même si je ne le fait pas vraiment. Sinon, c'est là que l'on peut trouver les plus belle et les plus grandes maisons, les plus beaux endroits de cette ville souterraine bien crasseuse. Mais si jamais l'occasion se présentais, pourquoi pas lui servir de guide hein, tant qu'on y est.

"Si jamais vous y venez, faites le moi savoir, je vous ferais visiter."

Elle me demande ensuite si je l'accompagne dans cette maison, elle rougit, elle sourit, elle est nerveuse. Non, elle ne m'impose rien, oui c'est juste une question, une nouvelle question qui me fait sourire légèrement alors que j'opine doucement en m'avançant vers la porte.

"Bien, sûr que je viens. Je ne vous laisserais pas seule."

Alors je m'avance vers cette maison. Et je frappe à la porte. Jusqu'à ce qu'on nous ouvre pour finalement aller récupérer ce fameux paquet auprès d'une personne aux allures aussi louches que le quartier. Je n'ai même pas envie de savoir ce que contient ce colis d'ailleurs. Non, je fais en sorte que tout s'abrège au maximum pour que nous puissions quitter cet endroit et ce quartier pourri le plus vite possible. Alors que nous retournons dans les rues, je lui tend les mains pour la débarrasser du paquet.


"Je vous raccompagne ?"





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Mer 20 Aoû - 18:54


I hate being alone.


J’inspire. Expire. J’ai peur. Un peu. Beaucoup. Je tremble. Je ne sais pas où je vais. Ni pourquoi j’y vais. Mais je le suis, parce qu’étrangement, il sait me rassurer. Le tout se passe relativement bien, sans encombre, malgré le fait que nous ayons dû être confrontés à des personnes assez… Anormales. C’est assez méchant à penser, je m’en veux, mais au fond ce n’est que la réalité. Mais je ne dis rien, je me tais, je me contente de récupérer ce que j’ai à récupérer, en le laissant abréger. Retrouver l’extérieur me fait du bien. Beaucoup. En soi ce n’est pas étonnant. Mais l’odeur de tabac froid mêlée à d’autres biens plus étranges me donne une drôle de sensation, désagréable. Je suis ravie de m’en être échappée, bien que ce paquet entre mes mains me laisse un goût amer dans la bouche. Alors c’est sans hésiter que je le lui donne, lorsqu’il me tend sa main, heureuse de m’en débarrasser. Je ne sais pas ce qu’il contient, et c’est certainement mieux ainsi. Je ne veux pas savoir. Autant pour respecter l’intimité de ma collègue que pour me préserver. Egoïste. Je suis désolée.

Sauf qu’une fois de plus, il m’arrache au fil de mes pensées, me fait rosir, m’étonne, me prend de court. Me raccompagner ? Je l’ai assez dérangé. Je m’en voudrais. Mais je n’ai pas envie de regagner mon appartement en faisant le chemin seule. Je l’ai trop souvent été. La compagnie d’une autre personne est un bien-être que j’avais fini par oublier. Soit, j’ai des collègues, mais nos relations ne sont pas assez fortes pour qu’elles s’étalent au-delà de simples formalités. « Bonjour. » « Au revoir. », et ainsi va la journée. Ainsi continue mon existence visiblement faire pour déranger. Je m’en veux, c’est terrible. Je n’aime pas l’idée de l’encombrer, mais je suis faible. Un peu, trop. Alors je ne peux pas refuser cette main qu’il me tend, encore, inconsciemment, sans réellement le faire. Le geste n’y est pas, mais l’intention est tout comme, pas vrai ? J’aimerais m’en persuader, encore.

« Je… Hum… Si… Si ça ne vous dérange pas… »

Je n’ai pas envie de rentrer seule. Je n’ai plus envie d’être seule.

« Désolée de vous avoir emmené jusqu’ici. Je… Je vous offrirais un café… Pour me faire pardonner. »

C’est une invitation ça, non ? Idiote. Je me sens rougir de plus belle, j’en détourne la tête. Mais cette fois-ci, je ne me rattraperais pas. Pas cette fois.


»  Plus jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 21 Aoû - 11:39

Citer le message

You're appeasing me.

Je prends le paquet qu'elle me tends sans aucune hésitation. Elle accepte également que je la raccompagne, si ça ne me dérange pas. Mais encore une fois, ça ne me dérange aucunement. Alors je lui sourit à nouveau légèrement, sans même vraiment m'en rendre compte. Je ne cherche pas à le freiner, ni à le résorber d'une quelconque manière. Non, je lui souris et c'est comme ça. Et puis je la regarde et je le sens, je le sais, ce n'est pas mon regard habituel, ce regard impitoyable et dur qui ne me quitte habituellement jamais. Non mon regard c'est fait bien plus doux, au point que mon sourire y soit autant visible que sur mes lèvres. Phénomène qui s'accentue encore lorsque elle m'annonce que pour me remercier elle m'offrira un café. Je ne pourrais pas refuser. Alors j'opine doucement en souriant toujours, et je lui renvoie la balle.

"J'accepte avec plaisir, mais permettez que je vous invite moi aussi en retour."

Parce que j'aurais envie de la revoir encore, une fois que nous serons séparés, j'en ai la certitude. Il ne peut en être autrement. Ça aussi je le sens. Cet étrange sentiment dont je ne saurais définir ni la provenance, ni la nature et qui me dit que je devrais la revoir. Comme si c'était d'une importance vitale. Imaginez que je prenne mon arme et que j'en retire le percuteur, elle ne pourrais plus tirer. C'est ça que je ressens. Parce que d'un geste elle a réussi à m'apaiser, parce que l'espace d'un instant, elle a fait fuir tout mes doutes et toutes mes questions avec une douceur inouïe, parce que pendant quelques secondes, elle a effacé toutes traces de cette brutalité qui vit en moi, telle une bête féroce. Alors je me dit que je dois la revoir. Je la regarde encore un instant avant de l'inviter d'un léger geste de la main à reprendre la route.

"Allons-y, quittons cet endroit."

Parce que je n'ai pas envie d'y rester plus longtemps, parce que je veux encore marcher à ses côtés. Et me sentir entouré par cet aura toute innocente et bienfaisante qu'elle dégage, rien qu'à la regarder rosir et sourire, rien qu'a l'entendre parler, j'ai pu m'en rendre compte et la sentir. Et là je me sens comme attiré, toujours sans comprendre. Mais je ne lâcherais pas. Je comprendrais. Mais pour l'instant, malgré cette ambiance malsaine et ces décors lugubres, je n'ai toujours pas cessé de sourire.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 41
Date d'inscription : 15/08/2014
Fiche : Her

Cléo Hopestadt - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 21 Aoû - 16:07


I'm not afraid to bother anymore.


Ca fait l’effet d’une gifle. Mais une gifle étrangement agréable. Un rappel à la réalité qui me démontre qu’au final, les autres ne sont pas tous mauvais. Surtout lui. Cet homme, là, qui me sourit. Inconsciemment, je lui souris aussi, sans réellement le voir, ou même le sentir, bien plus par impulsion que par envie. Parce que son expression me semble chaleureuse, rassurante. Parce que j’ai l’impression que tout ira mieux. Tout va mieux. Je m’en persuade ? Oui, en partie. Mais je le sens, aussi. Je le sens malgré le fait que cet homme ait été celui qui m’a précédemment mise un revolver sous le nez. Paradoxe ? Certainement. Ces mains que j’ai attrapées ont sûrement déjà battu, cogné, peut-être même tué. Mais elles m’avaient paru terriblement douces. Autant que ce regard, qu’il me lance. C’est étrange, j’en frissonne, discrètement, et je ne peux m’empêcher de sourire un peu plus à son invitation, comme une enfant. Malgré mes joues rosies, malgré mon estomac en vrac, malgré ma tête retournée. Parce que je ne comprends pas, même si j’aimerais.

« Mh ! Ca me va ! »

Souris, Cléo. Souris parce que tu en as envie. Souris parce que cette invitation à reprendre la route à ses côtés te rassure terriblement. J’en sauterais presque partout, si je le pouvais, si j’osais. Mais je ne peux pas, pas vrai ? Je risquerais de me faire mal, de me briser. Pardon. Je suis un boulet.
Mais je ne peux pas cesser de léger mes lèvres se fendre en un air tendre et heureux. C’est cet effet-là, que ça fait, d’avoir de la compagnie ? C’est comme ça, de marcher aux côtés de quelqu’un qui lui aussi sourit ? J’en ai envie de sautiller, mais je me retiens, je me fais violence pour ne pas craquer. Pour ne pas lui paraître plus bizarre que l’impression que je dois déjà renvoyer. Mais il doit l’accepter, pas vrai ? Mes joues me brûlent à force de chauffer, mon ventre me pique à force de se serrer, mais étrangement, tant que je marche à ses côtés, ça me va. Et je pourrais continuer longtemps comme ça.

« Je vous suis. »

»  Et encore une fois, je n'arrêterais jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    Jeu 21 Aoû - 18:31

Citer le message

Call me maybe.~

Elle accepte également mon invitation et voilà que je me sens envahi par une vague de douce chaleur. Juste parce qu'elle m'a répondu positivement.  Juste parce qu'elle me souris encore, parce que je la vois rougir et détourner la tête, parce qu'encore une fois je marche à ses côtés. Je suis heureux en cet instant et bien loin de l'état d'esprit dans lequel je me trouvais ce matin. J'ai l'impression de ne jamais avoir fait ce cauchemar. J'ai même l'impression de me sentir quelqu'un de bien. Alors que je sais que je ne le suis pas.  Je suis celui qui méprise,  celui qui blesse et même celui qui tue. Mais je me sens bien loin de tout ça en ce moment alors que nous avançons hors de ces rues lugubres. Peut-être que je devrais lui dire, je ne sais pas.

"Vous pouvez me tutoyer vous savez. Ça ne me gênera pas, au contraire."

Si je lui demande ça, c'est sûrement que j'ai envie de réduire encore la distance entre nous. Et en plus c'est sorti spontanément, juste comme ça. Encore une fois sans que j'ai eu à réfléchir. Je marche tranquillement  à ses côtés toujours une légère esquisse de sourire aux lèvres. Qui arracherais à n'importe lequel de mes collègues un air choqué parce que ça n'arrive jamais. Parce qu'ils ne m'on sûrement jamais vu comme ça. Parce que rares sont ceux qui ont pu me voir sourire. Je peux les compter sur les doigts de la main. Sacha, Bo, et mes parents.

"Si ça ne vous dérange pas, je vous laisserais mon numéro de T.E.L. comme ça, si l'envie de visiter le sommet vous tente encore, on pourra se retrouver."

Parce que oui, je cherche encore un contact, parce que ça m'apparaît comme un besoin dont je ne pourrais pas me défaire. Alors je continue d'avancer sur ce chemin en cherchant toujours cette raison qui me pousse à faire ça.





"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]
Message Sujet: Re: The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]    


Revenir en haut Aller en bas
 

The beauty and the beast. [Feat. Cleo Hopestadt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Stormwitch The beauty and the beast
» Et POPA CHUBBY alors ??
» La Belle et la Bête (Beauty and the Beast - 2017)
» LAG The Beast Californian Series de 1993
» Ben harper feat Vanessa da Mata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-