AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Tendresse & chocolat.    Mer 30 Juil - 10:38


   
Tendresse & Chocolat

   



Respire Maxime. Personne ne va te manger.

Tu sors de la poste ou tu travailles comme livreur, dans un état de fatigue incommensurable. Mais tu as pris une décision la veille. Tu t’es levé de ton siège, l’air déterminé, en levant le poing vers le ciel et tu as dit : « Demain, j’vais voir les putes. » Puis tu as vérifié que personne ne t’avais entendu et tu t’es rassis pour écrire dans ton journal intime. Tu as un peu honte de toi et, malgré ton tempérament du feu de dieu, tu avances à reculons en serrant les poings dans tes poches trop étroites.

Tu as envie de musique, tu as envie de cinéma, tu as surtout envie de penser à autre chose et de trouver une excuse pour ne pas faire ce que tu avais prévu de faire. Les prostitués ne te font pas peur, pas plus que les gros musclés que tu détrousse allègrement. Mais tu es un peu intimidé on va dire. Et avec ta frange blonde qui te cache les yeux, ton rougissement permanent n’en est que plus impressionnant.

En soit, tu as conscience que ce n’est pas si grave d’aller voir les filles de joie. D’autres le font et avec bien moins de gêne que toi. Mais voilà, tu as une bonne raison d’y aller et cette raison n’inclus pas vraiment le sexe. Tu n’oses même pas y penser et rosit de plus belle. Mais te voilà déjà devant la maison close, petite tête blonde. Et il est l’heure de vérité.

Et contre toute attente, tu entres en fanfaronnant. Parce que tu es comme ça, Maxime. Même toi tu restes sur le cul –intérieurement, heureusement. Tu t’adresses à une dame qui s’approche de toi avec un sourire de clientèle des plus accueillant en lui tenant à peu près ce discours : « J’veux le service spécial ! » Autant dire que tu n’avais pas l’intention de laisser les gens penser que tu venais juste prendre le thé.


© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 25
Date d'inscription : 16/07/2014
Fiche : ultraviolence

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Bo Cervenka - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    Mer 30 Juil - 11:50

C’est pas le job le plus reluisant du monde, pour sûr. Souvent ingrat, et rarement agréable. Mais avec le temps, tu te dis que c’est un job comme un autre, même si au fond, t’as encore du mal à vraiment y croire. Ca fait à peine quelques mois que t’es là-dedans après tout, faut pas trop t’en demander. Et tout le matin, tu te lèves avec la même pensée : tu fais ça pour lui. Juste pour lui. Parce qu’il est tout ce que t’as, il est tout ce dont t’as besoin à ce jour. Un petit ange qui te réchauffe le cœur et te fait sourire quand ça ne va pas; ce petit bout d’homme que t’as décidé de récupérer et de chérir, parce qu’on a tous droit à un peu d’amour. Même six pieds sous terre.

Et comme tous les matins, tu t’es fait jolie. Enfin, un minimum, et ça consiste en peu de choses : être propre, de la tête aux pieds, et habillée, vaguement maquillée, mais c’est si peu voyant que ne rien faire serait pareil. Short en jean et pull, longues manches et fin, pas une tenue qu’on attend forcément en faisant ce job-là. Et te voilà finalement avec les autres. T’échange quelques mots avec d’autres employés, hommes et femmes. Certains ont l’air fatigués, nuit trop mouvementée ou clients trop fatigants. D’autres peu réjouis, cachant la réticence derrière un sourire factice. Un peu comme toi.

Soudainement, on t’appelle. Un soupire te quitte et tu hoches la tête, avant de te diriger vers la demoiselle de l’accueil. C’est à toi d’afficher ce sourire que tu n’aimes pas vraiment, et c’est pas faute de l’avoir joli pourtant. On te dit que ce jeune homme-là, et ce qu’il a l’air jeune !, veut le service spécial. Ça te laisse perplexe mais tu souris malgré tout, et lui fait signe de te suivre. A l’écart pour un peu plus d’intimité, après tout l’endroit est fait pour ça. Et un fois tranquilles, tu t’assois sur le canapé, à côté de lui, l’observant, curieuse malgré tout.

« Alors on commence par quoi ? »

Et il a quel âge, ce gosse, au juste ? Enfin, si on te l’a envoyé, c’est qu’il doit être réglo, hein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    Mer 30 Juil - 23:11


   
Tendresse & Chocolat

   


Et au final on t’accueille avec des petits sourires, des petits rires. Et tu rougis davantage. Tu es comme un enfant qu’on regarde parce qu’il a trop grandis d’un coup. Tu déteste ça. Tu es un homme après tout. Et comme tout homme, tu as ta fierté. Tu suis le guide, sans trop te poser de questions. Tu restes dans son sillage comme un cycliste pendant une course. Nom d’un plafond mal construit, tu es encore plus rouge que le pantalon de la première demoiselle croisée. Et tu rougis encore. Mais quand t’arrêteras-tu ? Une femme te « récupère » pour t’amener dans une chambre sans portes. Elle s’assieds sur le canapé et te pose la question fatidique. « Alors on commence par quoi ? » Et tu recommence à rougir.

PAUSE.

Ok donc qu’est ce que tu peux bien lui dire au juste? Que tu veux juste savoir ce que ça fait d’embrasser une gonzesse ? Elle va te rire au nez. Tous les jours elle embrasse bien plus que la bouche de quelques hommes. Elle ne va jamais te prendre au sérieux Maxime. T’es qu’un petit looser. Tu iras jamais jusqu’au bout avec qui que ce soit. T’es comme paralysé à la regarder là, t’es limite flippant tu sais ? Aller bouge, dis quelque chose. Je sais pas moi. Même demande lui ce qu’elle aimerait faire. Vu comme t’as l’air étrange, tu peux même lui demander le numéro de son coiffeur que ça calmera l’ambiance déjà. MAXIME BOUGE TOI !

LECTURE.

« J’ai jamais embrassé une femme. » Voilà comme ça c’est dit. Bien joué le blondin. Tu vas peut-être arriver à quelque chose avant la fin de la nuit.



© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 25
Date d'inscription : 16/07/2014
Fiche : ultraviolence

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Bo Cervenka - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    Sam 2 Aoû - 4:03

T’as toujours une espèce d’indescriptible appréhension quand tu te retrouves face à un nouveau client. Même quand ils ont l’air gentil, doux voir inoffensif; comme lui. C’est l’instinct surement, parce que trop souvent déjà, t’as fait face à des types qui n’avaient l’air de rien et qui pourtant n’étaient pas à prendre à la légère. Que ce soit ici au bordel ou ailleurs. Oh oui, t’as trop souvent fait confiance Bo, et on sait très bien où ça t’as menée. Parce que même si c’est fini aujourd’hui, qu’il est loin de toi, les souvenirs, eux, restent. Et ça fait encore mal, juste le fait d’y penser.

Assise sur le fauteuil, tu le dévisages encore, tu cherches à croiser son regard. Pas facile avec la sacré frange qu’il possède, eh. Par contre, t’as pas de mal à remarquer son rougissement, et mine de rien, ça te fait sourire. Il a un truc d’innocent, du moins c’est ton intuition, et tu te demandes bien ce qu’il peut faire ici. Ca n’a pas l’air d’être sa place. Tout sauf sa place même. Oh bien sûr, ici on voit du monde de toute sorte, et de tous les horizons. T’es pas là pour juger, et tu l’sais très bien .Tu fais que observer, et faire ton job. On te paie pour ça, même si c’est un emploi souvent ingrat, et que tu le détestes. Faut ce qu’il faut, hein.

Lorsqu’il fini par t’avouer qu’il n’a jamais embrassé une demoiselle, tu pinces les lèvres, ravale un léger rire. C’est pas méchant, c’est juste de la surprise, mais tu veux pas risquer de vexer un client. Ca pourrait te retomber dessus, et c’est jamais bon. Alors tu te fais douce, tu hoches doucement la tête et lui offre un sourire qui se veut rassurant.

« Jamais ? » Question innocente. « Va falloir y remédier alors. »

Tu te doutes bien que c’est ce qu’il veut. Par contre, t’ignores pour la suite, ou encore ce qu’il entend par service spécial. Un baiser, ce n’est pas sorcier, non ? Tu te rapproches encore, glisse une main sur son avant-bras, ton visage un peu plus proche du sien. Ca à l’allure d’un geste trop souvent répété, au point de devenir un réflexe.

« Qu’est-ce que tu veux que je te montre, exactement ? »

Là, t’es douce, tellement douce qu’on te croirait convaincante, surtout avec cette pointe doucereuse dans la voix. Et t’es curieuse, parce qu’embrasser, ça se fait de bien des façons. Passionné ou non, roulage de pelle en bonne et due forme, ou simple baiser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    Sam 2 Aoû - 16:24


   
Tendresse & Chocolat

   


T’es comme un réservoir à émotion qui va bientôt déborder. Tu sais pas trop si tu dois te sentir excité, impatient, gêné, mortifié de honte ou que sais-je encore. Ce que je sais par contre, c’est que tu la dévore des yeux avec l’impression singulière qu’elle-même va te dévorer d’ici peu. Elle se rapproche de toi et, instinctivement, tu fais un pas en arrière. Tu es super gêné, mon p’tit gars. Je pense que rien n’est plus rouge que tes joues en cet instant précis. Et c’est là qu’elle se rapproche encore de ton visage avant de dire d’une voix suave : « Qu’est-ce que tu veux que je te montre, exactement ? » Tu restes bloqué pour plusieurs raisons à la regarder.

PAUSE.

Déjà, même si t’as jamais touché une femme de ta vie petit Maxime, il est évident que la créature en face de toi a une très belle bouche. Ce genre de lèvres pleines qui pourrait faire tourner la tête à bien des gens. Elle est bien obligée d’avoir de jolies lèvres pour faire ce métier de toute manière, que tu te dis. Pauvre naif. Une prostituée n’a pas besoin d’être jolie, elle a juste besoin de ne pas avoir les mêmes limites que les autres femmes. Après avoir tilté ça, passons à la deuxième raison pour laquelle tu bloque comme un bienheureux : Qu’est-ce qu’elle veut dire ? Y a plusieurs manières d’embrasser ? Depuis quand ? C’est juste quatre lèvres qui entre en contact ! Comment ça se pourrait qu’il y ai plusieurs genres de baisers ?

LECTURE.

Tu es plus rouge que le drapeau des Magistrats, plus tremblant qu’une feuille agitée par un vieux atteint de Parkinson. Tu es misérable, mon pauvre blondin. Mais finalement tu prends à nouveau ton courage à deux mains et dis d’une voix hésitante : « Comment ça qu’est-ce que je veux que vous m’montriez ? Bah un baiser quoi. » Il l’observe sans comprendre, le visage penché sur le côté. Sa frange glisse le long de son front pour laisser voir l’un de ces yeux bleu saphir empli de la plus pure incompréhension jamais portée.



© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen


Messages : 25
Date d'inscription : 16/07/2014
Fiche : ultraviolence

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Bo Cervenka - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    Mar 12 Aoû - 3:09

Lorsque tu t’approches, tu le vois s’écarter un peu, reculer. Quelque chose qui te faire irrémédiablement sourire, attendrie par son attitude. Et encore une fois, tu te dis qu’il ferait mieux de sortir d’ici en quatrième vitesse, qu’importe son âge ou son but. Il n’a rien à faire là, tu en es certaine. Sauf que chasser un client, qu’importe la pureté de tes intentions, ne t’est pas permis. Non toi tu es là pour leur plaire et satisfaire leurs désirs, qu’importe la nature de ceux-ci, ou presque. Pas pour ramener les jeunes gens sur le droit chemin, et surement pas pour leur dicter leur comportement ou juger leurs choix. T’es tout sauf un exemple, après tout.

Et ta question semble avoir fait mouche. Le charmant bonhomme en face de toi semble plus perdu encore qu’il y a quelques instants. C’est cruel de ta part ça, de l’interroger alors que lui-même ne semble pas vraiment certain du pourquoi de sa présence ici. Quoi qu’en y repensant, ce n’est peut-être pas tout à fait vrai. T’aimerais le croire, t’es naïf. Tu crois encore à l’innocence et ces bêtises-là, ce quelque chose qui n’existe plus ici. Pas que ce soit un mal, c’est juste toi qui est un peu idiote, en fait. Probablement ce qui arrive quand on se prend trop de coups, c’est que tu te dis en tout cas. Pour ne pas admettre qu’en fait, t’aimerais juste tout recommencer à zéro. Ne pas les avoir rencontrés, ne pas avoir souffert. Juste être une fille sans histoire, une fille que l’on ne remarque pas. Troquer ta crinière turquoise pour quelque chose de banal, échanger ton passif cabossé pour quelque chose de sans intérêt.

Au final, tu voudrais juste ne plus être toi. Tout bêtement.

L’hésitation dans sa voix a quelque chose de touchant. Et ne parlons même pas ce regard qu’il te jette tout à coup. Franchement, tu veux faire quoi avec ça, hein ? Tu te le demandes ? Bah c’est très simple en fait. Ton boulot. Bah oui ma belle, tu vas pas pouvoir repousser la chose. Il a payé, et toi tu t’exécutes. Rien de compliqué, non ?

Un soupire te quitte donc, alors que tu te rapproches à nouveau. Avec une douceur un peu étrange peut-être, tes doigts se glisser sur sa joue, et ses lèvres viennent trouver les siennes. Ce n’est qu’un baiser, rien de bien sorcier. La base, le simple contact de ses lèvres et des tiennes.

« Il y a ça. »

Premier exemple, tu recules un peu, sourit à nouveau, retire ta main de sa joue. Et quelque chose te dit que ce n’est peut-être pas cela qu’il attend.

« Quelque chose de plus passionné peut-être ? »

Tu poses la question comme si de rien n’était, comme si c’était un geste usuel. Quoi que pour toi, ça l’est, te voiles pas la face princesse. Y’a plus une once de gêne chez toi, pas face à un client. Et ces gestes là on perdu bien de leurs significations, s’ils en eurent un jour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    Dim 31 Aoû - 20:56


   
Tendresse & Chocolat

   


Et qu’est-ce que tu fiche ici au final ? Non parce que t’as juste l’air d’un rat qui a trouvé un couteau. T’as l’air aussi à l’aise qu’un cafard sans carapace et t’es sans doute autant capable de faire une phrase convenable sans réfléchir que de créer un dispositif économique afin que la société soit plus égalitaire pour tous. Sérieusement, dans quoi t’es allé te fourrer ? Et pendant que la pute soupire, tu essayes de te remémorer dans quelles conditions tu as décidé d’aller apprendre à embrasser dans une maison close. Après à peine une seconde la vérité t’es apparu comme le poing au milieu de la figure : Tu n’as personne à qui demander conseil. C’est alors que la jeune femme s’approche pour déposer ses lèvres contre les tiennes dans un baiser chaste.

PAUSE.

Ah parce que c’est ça un baiser? C’est pas désagréable, ok, mais pas de quoi en faire tout un foin. C’est chaud, ses lèvres sont douces quoi qu’un peu écharpée par endroit ce qui fais planer un doute sur sa réelle volonté d’être là dans ta petite tête blonde. Le baiser est court, en soit, mais laisse planer plein de questions qui te brulent les lèvres. Tu as envie de savoir comment faire, comment rendre l’autre complètement gaga d’un baiser. Bref comment devenir un vrai Dieu du bisou. Tu réfléchis dans tous les sens : impossible de trouver un moyen de poser la question avec du tact. Et puis finalement, à quoi bon faire ça avec délicatesse ? Elle n’était qu’une prostitué qui faisait son travail.

LECTURE.

Tu passé ta main dans ta frange pour la refaire tombé devant tes cheveux, pour cacher ton trouble. Pendant l’action, un œil bleu apparait très rapidement surmontant ta joue rosit par la gêne. C’est un acte très intime d’embrasser quelqu’un, en tout cas pour toi. Ce n’est peut-être pas l’avis de la jeune femme. Tu décides de poser tes questions –enfin- et prend donc une grande inspiration en regardant le bout de tes chaussures. « Je veux pas savoir ce que ça fait d’embrasser une femme. Je veux savoir comment on fait. Apprends-moi, s’il te plait… » Tu es haletant, même si ta phrase était passablement courte, et tu as du mal à relever la tête.
© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - Tendresse & chocolat.
Message Sujet: Re: Tendresse & chocolat.    


Revenir en haut Aller en bas
 

Tendresse & chocolat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Truffes au chocolat
» Un oeuf de Pâques en chocolat...
» Carpaccio de fruits sauce chocolat
» Millefeuille moelleux au chocolat, fraises et mascarpone
» Bûche de Noël au chocolat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-