AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Faux semblant.
Message Sujet: Faux semblant.     Sam 7 Juin - 20:12


   
Faux semblant

   

Ah quelle ravissante journée. Il fait une chaleur acceptable, la plupart des gens ont l’air d’avoir suffisamment de pêche pour sortir et courir. Surtout lui là-bas. Le petit blond avec des cheveux dans le visage. Lui qui court comme un petit animal sauvage dans les films. Lui qui court comme si sa vie en dépendait. Mais à bien y regarder c’est peut-être le cas. Une sorte de groupe de jeunes le poursuit avec une flopée de noms d’oiseaux visiblement à son encontre. Mais que se passe-t-il ? Je vous propose un petit retour en arrière.

Retour arrière.

Alors que Maxime parlait tranquillement avec une jeune femme et son chien absolument affreux, cette petite gosse de riche voulut se frotter à un groupe de voyous. Les voyous n’ont jamais manqué dans les ruelles du centre-ville et c’est ainsi que les ennuis débutèrent. Elle et sa mini-jupe, elle et sa démarche affriolantes et provocatrices –cette même démarche qui avait tiré Maxime de son ébahissement face à une vitrine d’accessoire- avaient fini par attirer l’attention d’un trop grand groupe de jeunes racailles. Vous savez, ce genre qui se déplacent en meute de cinq et n’ont de courage que face à une supériorité numérique conséquente. Eh bien c’était eux. Chaines en or, bracelets à pointes et autres joyeusetés stylistiques du plus grand mauvais gout.

Ah si vous pensez une seule seconde que les ennuient débutèrent parce que Maxime voulut protéger la donzelle, vous vous fourrez le droit dans l’œil jusqu’à l’omoplate. En réalité, profitant de l’attention du groupe pour la belle viande fraiche qu’il avait réussi à harponné jusqu’ici, Maxime se glissa dans le groupe avec une discrétion digne des plus grands agents de films d’espionnages. C’est vrai qu’il avait toujours voulut être acteur. Enfin bref, il vola donc, dans la poche même de celui qui semblait être le plus hargneux –et le plus petit, détail assez drôle- un foulard du plus bel effet qui mettrait sans doute ses yeux en valeurs si il souhaitait un jour ratiboiser sa touffe blonde. Et voilà comment la course poursuite débuta sous les grands éclats de rires de notre trublion national.

Avance rapide.

Changeant complètement d’expression faciale en voyant un homme qui semblait aussi massif qu’un gros camion, Maxime s’avança en hurlant à poumons déployée: « A L’AIDE ! ON VEUT ME VOLER ! » Il ne manque pas de toupet, n’est-ce pas ?

   
© one more time.



Dernière édition par Maxime Dolores le Sam 7 Juin - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Sam 7 Juin - 21:44

Tu es descendu dans le centre-ville, ayant décidé d'aller patrouiller pour casser un peu la routine du travail de bureau que tu trouves vraiment accablant. Ton manteau jeté sur tes épaules recouvre à peine tes armes alors que tu déambules dans les rues, tu veille à ce que tout ailles bien. Avec le beau temps les risques sont d'autant plus présents, les gens sortent, il fait beau, si bien que n'importe qui pourrait se cacher parmi les passants. Alors tu observe, tu fait bien attention. N'hésitant pas à aller demander aux gens si rien d'anormal ne leur est apparu. Tu ne laisse aucun endroit au hasard te rendant même dans les petites ruelles, le repère favoris des jeunes délinquants et tu ne manque pas de faire déguerpir ceux qui s'y trouvent.

Rien d'anormal si ce n'est qu'a un moment donné, tu entends comme un léger brouhaha, de nombreux bruits de pas précipités accompagnés d'éclats de voix proférant des mots pas toujours très corrects, voir même pas du tout corrects. Tu presse le pas et tourne dans une rue adjacente à celle que tu empruntais pour arriver face à un petit blondinet dont les cheveux tombaient devant ses yeux qui cours à toute allure en criant qu'on essaie de le voler, il est poursuivit par une bande de jeunes, le genre qui essaient de se la jouer méchants.

Tu laisse passer le blondinet et te place en plein milieu du chemin faisant face à la petite troupe. Ils se stoppent et te toisent du regard, n'hésitant pas une seconde à essayer de prouver qu'ils en ont une bonne paire. "Casse toi ! C'est entre lui et nous." Tu les observes, le visage fermé, les yeux brillants. Qu'il est paradoxal de vouloir jouer au méchants et de ne pas en reconnaître un quand il se pointe. "Partez, ou je me verrais dans l'obligation de vous forcer à le faire. Et ce sera avec pertes et fracas." Tu avais parlé de ta voix rauque et forte, une voix qui en impose. Et maintenant c'était à eux de faire preuve de bon sens.



"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Dim 8 Juin - 7:03


   
Faux semblant

   

Quelqu’un a entendu le fuyard qu’est Maxime et s’est posté entre les deux telle une muraille. Comment ne pas l’appeler comme ça hein ? Il est grand comme un mur, aussi menaçant que s’il allait s’effondrer sur ces pauvres imbéciles trop occupés à jouer à qui a la plus grosse pour expliquer la situation. Il est remarquablement serviable et il est armé comme si il sortait d’u entretien avec la mort et qu’il en était revenu. Bonne pioche Maxime, bravo. Il arrête de courir, se postant à son tour derrière son incroyable défenseur. Il n’est ni essoufflé, ni fatigué, ni souriant. Il a l’air franchement effrayé. Soudain il devient essoufflé, soudain il devient fatigué. Soudain il sourit intérieurement. Parce que les jeux sont faits. Parce que jamais plus le brun défenseur ne croira la cohorte de péquenots qu’ils sont. Il était en sécurité.

PAUSE.

Max prit le temps d’observer. Ils étaient à peine quatre –si l’on considère le petit nerveux comme trop nerveux pour se battre correctement- et agissaient comme s’ils étaient une armée. Peut-être y aurait-il un affrontement ? Dans ce cas il devait garder ses distances afin de pouvoir se défendre. Faire comme quand il s’entrainait dans sa chambre avec ses couteaux chéris et lancer avec exactitude et concentration. Maxime visualisa les zones découvertes qui lui permettraient de prendre l’avantage.

LECTURE.

Maxime attrapa un de ses couteaux avec discrétion, prêt qu’il était à en découdre rapidement. Il se surprit à sourire, mais se ravisa rapidement afin de continuer à avoir l’air effrayé. C’est tout un art d’avoir l’air effrayé lorsque personne ne voit vos yeux vous savez ? Cela demande une exagération infime des mouvements de la bouche. Juste assez pour ne pas sembler trop abusif. Maxime aurait été un acteur de talent. Il lui fallait un agent rapidement. « Ils veulent me racketter… » Dit-il tout bas, fourrant le foulard dans sa poche.


© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 05/06/2014
Fiche : Le digne fils à ses parents

William Hammerstein - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Lun 9 Juin - 15:53


Un coup de pied, puis deux. William avait désormais la vitesse désirée lorsqu’il arriva face à quelques marches.

-ATTENTION!

Habilement, il donna un coup sur l’arrière de son skateboard pour sauter les marches tandis que le couple qu’il venait d’avertir se retourna pour voir qu’est-ce qui se passait. Étant assis en train de se chouchouter, ils eurent tous juste le temps de se pencher vers l’arrière pour ne pas se faire frapper par une planche à roulette en plein visage. Amusé par cette habile manœuvre de sa part, c’est le sourire aux lèvres que Will continua son chemin sans porter attention aux injures de l’homme. De toute façon, c’était à eux de ne pas être dans le chemin de notre cher noble.

Ce dernier continua sa route en se faufilant entre les personnes sans en accrocher une seule. Il n’y avait pas à dire, c’est tout de même un moyen de déplacement très efficace. Lorsqu’il passa devant les ruelles, un cri capta son attention. Le jeune homme mis le pied à terre pour s’arrêter. Cette voix était loin de lui être inconnue. Il tourna pour entrer dans les ruelles, se dirigeant vers le cri qu’il venait d’entendre. Ce fut sans surprise qu’il retrouva Maxime entouré d’un groupement de minus ainsi qu’un membre de la garde-royal. Je dis bien sans surprise, car c’est une habitude pour Maxime de se retrouver dans des embrouilles comme telle. Il ne s’arrêta pas à la hauteur de son ami, continuant son chemin pour rouler juste devant la bande de voyous, créant une ligne imaginaire pour délimiter les territoires, puis vint à côté de Maxime en le saluant d’un hochement de tête. En temps normal, Will ne se tient pas avec de simples civils, mais Maxime est l’exception qui confirme la règle.

-J’ai entendu une fillette crier à l’aide, je m’attendais pas à ce que ce soit toi! lâcha-t-il à son intention, ignorant sur le coup les autres personnes présentes.


(c) Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Ven 13 Juin - 3:44


   
Faux semblant

   

Caché qu’il était derrière la montagne de muscle et d’hostilité, le jeune homme entendit de loin un bruit de roulette caractéristique. Le genre de roulettes que l’on utilise pour les skates de vieille fabrication, revenue à la mode avec la mode du rétro. Maxime avait appris à en faire avec son ami William il y a quelques temps de cela et il était tout à fait familier avec le bruit tout particulier de sa planche comparée à celle des autres. Et surtout il reconnaissait sa démarche –si l’ont peu appelé ça ainsi- entre toutes celles des autres skateurs. Quelques jours déjà qu’il ne l’avait pas revu. Et le voilà, à quelques mètres de là. Son bonnet éternel, vissé sur ses cheveux roux. Il l’apostropha d’une boutade bien sentie, à quoi Maxime répondit le plus naturellement du monde : « Il étaient trop nombreux pour moi, mais ça à l’air d’aller mieux. »

RETOUR ARRIERE.

Voilà déjà longtemps que Maxime te connait, William. Quelques bêtises faites ensemble, quelques rires partagés vous ont très vite rapprochés. Et puis cette manie de trainer dans les rues, manie que vous avez en commun, n’a rien arrangé. Vous forçant même parfois à passer plusieurs journées ensemble. Si il devait te qualifier, il emploierait sans doute le titre de meilleur ami. Tu as l’air de trouver ses mensonges irritants et amusant à la fois, ne lui demandant plus depuis longtemps de parler de sa vie. Il semblerait qu’il refuse d’en parler, de toute manière.

AVANCE RAPIDE.

Il passe un doigt sur la lame de son couteau, prêt à en découdre. Surtout prêt à le lancer sur ses agresseurs. Mais ceux-ci semblent battre en retraite, malgré le regard haineux du propriétaire du foulard. Leur groupe s’éloigne alors que les trois hommes se regardent. « Merci de m’avoir défendu. » Mais Maxime ne comprenait pas pourquoi les voyous n’avaient pas insisté face à la montagne, en dehors de sa carrure.

© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Ven 13 Juin - 16:54

Tu toisais les voyous du regard, sans être vraiment hostile, il n'y a pas besoin de ça avec ses bêtes là, un simple claquement de doigt suffit à les faire déguerpir. Entre temps un nouvel arrivant a fait son entrée, encore un jeune, décidément c'est la saison. Tu jette un bref regard aux deux derrières toi, ils semblent se connaître. Et les autres en face continuent de grogner mais n'osent pas bouger, seul le petit nerveux trépigne à moitié mais il ne donne aucun signe d’agression. Tu sais ce qui les retiens plus qu'autre chose. Non ce n'est pas ton apparence, impressionnante avec toutes ces cicatrices et ton regard qu'on croirais qu'il peut transpercer un homme. Non, ce qui les empêche de bouger et les pousse à reculer, c'est ton statut, en effet qui pouvait penser qu'aujourd'hui ce serait l'un des seconds de la garde royale se chargerait des patrouilles dans le centre-ville, et pas celui qui a la meilleure réputation qui plus est.

Tu es assez près d'eux pour les entendre murmurer en essayant d'être discrets. "Parait qu'il a tué un rebelle en le battant à mort alors qu'il était sans défenses..." "Et il frappe ses hommes aussi... T'as vu cette affaire pendant la court martiale ?" Il reculait pas à pas, la pression montant en eux tandis qu'ils évoquaient chacune de tes actions, actions qui avaient achevés d'asseoir ta réputation d'"Animal" sauvage au sein de la garde. Alors finalement ils partent, ils détalent comme de vulgaires lapins.

Tu te retourne alors vers les deux plus jeunes. Ils vont bien, ils taillent bavette tranquillement. Le fait qu'il ai été poursuivit ne semblait pas le gêner plus que cela à bien y regarder. Il te remercie alors tu lui adresse un léger signe de tête. "J'ai pas fait grand chose." Si tu en a fais beaucoup, mais pas sur le moment, c'est tout. "Tu devrais faire attention avec des gens comme ça."



"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 05/06/2014
Fiche : Le digne fils à ses parents

William Hammerstein - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Jeu 26 Juin - 2:06


Donnant un coup de pied sur son skateboard, William le fit sauter et l’attrapa de sa main pour le passer sous son bras. Il ne fit même pas attention aux voyous qui s’enfuirent sans demander leur reste. Le jeune garçon n’avait pas peur des combats. Il en avait déjà maté des plus costauds, et il en avait déjà reçu plein la gueule aussi, même s’il ne l’avouerait pas. La menace dégagée, il se retourna vers le garde qui venait de s’adresser à son ami. Ce visage, cette cicatrice… Will le reconnaissait pour l’avoir déjà vu à maintes reprises. Toutefois, même en y réfléchissant fort, il n’arrivait pas à retrouver le nom qui allait avec ce visage. Tant pis. La question était de savoir si lui allait le reconnaitre, le fameux William Hammerstein, fils du célèbre docteur Ludwig Hammerstein. Le sourire étiré sur ses lèvres, il devança Maxime pour répondre à sa place.

-Je dirais plutôt que c’est aux autres de faire attention à lui.

C’était lancé à la blague, mais il y avait tout de même une part de vérité cachée dernière cette phrase.

-Et comme vous dites, vous n’avez pas fait grand-chose… Je dirais même que vous n’avez rien fait.

Il se retint d’en rajouter, même si les mots le priaient de sortir de sa bouche et venir toucher l’orgueil de l’homme. Par expérience, Will savait qu’il ne fallait pas trop chercher les membres de la garde royale. Néanmoins, il faut tout de même se rappeler que les voyous ont fui lorsque William est arrivé… Bon, ça ne veut peut-être rien dire, mais faut pas se fermer les yeux face aux faits non plus.

-Qu’est-ce qu’ils voulaient les bâtards sinon? demanda-t-il à l’intention des deux personnes présentes alors que son expression redevint soudainement sérieux.

C’est vrai ça, ils voulaient quoi exactement? Étrangement, Will avait l’intuition qu’il aurait droit à deux versions : celle du garde et celle de son ami. Ce dernier excellait plutôt bien dans l’art de mentir.


(c) Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Dim 6 Juil - 0:02


   
Faux semblant

   

PAUSE.

La bande de voyous, transformés en poules mouillés par ce défenseur au grand cœur et aux gros biceps, avait déguerpis. Mais en délivrant au passage une information des plus importantes. Le sauveur n’était autre qu’un garde à la solde du roi. Que ce soit un garde civile ou un Magistrat ne faisait que peu de différence pour le petit blondinet et le voilà qui te regarde avec un air de franche terreur. Il n’était pas prêt à se laisser capturer pour son crime et cela valait même si tu ignorais qu’il fut coupable.

LECTURE.

Maxime te lance un regard plein d’amertume, William. Tu ne le remarque pas, à cause de sa masse capillaire trop abondante, mais il te regarde avec un air proche du meurtre. Ce n’était pas le moment de faire comprendre au féroce garde qu’il n’était pas aussi blanc qu’il n’y parait. Mais finalement il sourit et se tourne vers toi avec rapiditié, pour ne pas dire qu’il bondit littéralement sur place. « Ouais je ferais gaffe, c’est promis. Mais bon il se fait tard et on va pas t’importuner plus longtemps hein ? » Il fait soudain volteface et regarde te regarde, petit rouquin chapeauté, pour reprendre : « Et puis on a pleins de trucs à faire hein ? » Puis il attrapa le bras du jeune homme en faisant tomber le précieux foulard qu’il venait de dérober. Bien sûr il ne remarqua rien, alors que le tissu tombait à tes pieds bottés de garde.  Il commença à s’éloigner à grand pas, ton bras pâle toujours coincé sous le sien. « Pose pas de questions et avance, Will. »

© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Dim 13 Juil - 1:12

Marche, marche, petit garde, la ville est grande et il faut que tu trouves ton chef ! Eh oui, c'est ça aussi de faire partie de la Garde Royale, on a des belles armures, la gloire, le prestige, mais on se tape quand même les jobs de larbin quand il faut aller chercher quelqu'un ou remettre un message. Et évidemment, c'est toujours toi que choisit O'Leary pour ce genre de tâches. Oh, non pas que ça te dérange tellement de te balader tant qu'on ne t'envoie pas dans le 3e quartier (même s'il est vrai que monter la garde bien au chaud dans le Manoir est bien plus agréable que patrouiller), mais à force tu vas finir par croire qu'il a une dent contre toi. Bon, mieux vaut se dépêcher de le localiser, après ça ta journée sera finie et tu seras libre de rentrer chez toi, une perspective fort sympathique qui te pousse à t'activer.

Allons bon, ça crie par là bas. En bon garde, tu t'approches de la source du bruit, prêt à agir au cas où un citoyen se trouverait en mauvaise posture... et tombes sur l'objet de tes recherches, flanqué de deux jeunes hommes. L'un a le visage presque entièrement caché par sa tignasse, et l'autre t'a l'air vaguement familier, mais impossible de te rappeler où tu l'as déjà vu. La situation a dû en tout cas être résolue pendant que tu te hâtais, puisqu'ils s'éloignent tous les deux (à vrai dire, celui aux airs de voyou a plus l'air de se faire traîner qu'autre chose). Autant en profiter pour transmettre la lettre qu'on t'a confiée...

"Ah, chef, je vous cherchais ! J'ai un message pour vous" lance-tu en le rejoignant.

A peine as-tu prononcé ces mots que tu remarques quelque chose, plus exactement un tissu coloré, qui vient de finir sa course en atterrissant aux pieds de Marston et manifestement perdu par l'un des jeunes (sans doute celui aux cheveux en bataille, tu ne verrais pas trop ça dans les mains d'un skater)

"Hey, attendez un instant !", les interpelles-tu, une fois l'enveloppe remise à ton chef


Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 10
Date d'inscription : 05/06/2014
Fiche : Le digne fils à ses parents

William Hammerstein - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Jeu 24 Juil - 22:14


Le jeune adulte ne se débattit pas alors que Maxime lui attrapa le bras pour le trainer avec lui, le priant de se taire et de le suivre docilement. Il ne put néanmoins s’empêcher de froncer les sourcils et se pencher légèrement vers son ami, de façon à ce que lui seul puisse entendre ce qu’il avait à dire. Certes il lui avait demandé de ne pas poser de question, mais ce n’est pas comme si William écoutait tous les ordres qu’on lui donnait non plus.

-Qu’est-ce qui te fait si peur? T’as un cadavre à cacher ou quoi?

Les deux amis ne purent allez bien loin étant donné qu’une voix nouvelle les interpelait derrière. Se retournant pour voir de qui il s’agissait, la surprise de voir un deuxième soldat de la Garde Royale fit hausser les sourcils à Will. Déjà que c’est peu fréquent d’en croiser dans un endroit comme celui-ci, c’était encore plus étrange d’en voir deux. Alors qu’il fit mine d’ouvrir la bouche pour parler, un objet coloré au sol attira son regard. Le noble aurait pu jurer que ce foulard n’était pas là quelques secondes plus tôt. Il lança un bref regard questionneur à Max avant de reporter son attention vers le nouvel arrivant.

-Un problème, m’sieur? demanda-t-il en s’arrêtant de marcher.

Son petit doigt lui disait qu’il voudrait mieux s’éloigner le plus tôt possible de ces deux hommes. Encore une fois, Will risquait de se retrouver dans les embrouilles de Max. Ça pouvait être amusant par moment, certes, mais Will se passerait parfois des conneries de son ami.

-Nous on doit faire des trucs, dit-il en reprenant les mots de Maxime, alors si on pouvait faire ça vite… ça serait bien!

Sur ces mots, il lui offrit un large sourire qui se voulait honnête, espérant son approbation pour pouvoir partir.


(c) Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle


Messages : 119
Date d'inscription : 07/06/2014
Fiche : SYSTEM FAILED

Infos
Points de vie:
8/10  (8/10)

Douglas Riddle - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Ven 25 Juil - 17:55


   
Faux semblant

   



La pression monte, elle monte le long de son cou et lentement resserre sa gorge. C’est à ce moment que se forge le courage, mais ça il n’en a que faire. Parce qu’il a peur, parce qu’il panique. Toi tu te tournes pour leur parler et lui il ouvre de grands yeux ahuris. Et il reste planté là quelques secondes. Quelqu’un t’as appelé. Un garde t’a ordonné de t’arrêter. Tu ne veux pas. Tu ne veux pas mourir Maxime. Tu esquisse un sourire gêné et fait mine de revenir en arrière.

Puis tu attrapes la manche de ton ami, mon bon Maxime. Tu le tire vers toi et tu te mets à courir comme un dératé. Tu ne parles pas, tu ne penses pas, tu ne veux surtout pas réfléchir. Il n’y a que la course. La course poursuite. Tu lance deux couteaux pour forcer tes poursuivants à reculer, mais à aucun moment tu n’essayes de les viser. Tu es déjà bien assez dans la panade comme ça. Alors tu cours de plus belle, avec William au bout du bras. Tu serres les dents et tu as du mal à articuler mais tu lui dis quand même : « Te retourne pas, cours aussi vite que tu peux. Point. »

Et tu cours. Tu cours si vite que tes jambes te font mal. Tu cours si vite que ton sang deviens de l’acide. Et tu cours encore plus vite. Tu as toujours courus vite, surtout quand ta vie était en jeu. Et puis voilà des années que tu prends la fuite souvent, te voilà habitué.


© one more time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat


Messages : 53
Date d'inscription : 31/05/2014
Fiche : Prez : Un loup dans un terrier à lapins.


Infos
Points de vie:
7/10  (7/10)

Alex Marston - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     Sam 16 Aoû - 23:29

Je laisse passer le tutoiement, c'est pas vraiment un problème. J'allais repartir quand j'entends la voix de Néri qui aurait un sois disant message pour moi. Je récupère enveloppe et je commence à lire. C'est là que je me rend compte que l'écriture d'O'Leary est vraiment immonde à lire. J'ai l'impression de lire un espèce d'obèse avec une bague en or à chaque doigt, qui tâcherais de se donner un genre. Enfin bon. Rien d'important encore une fois. Quelques ordres inutiles qu'il a pensé bon de me rappeler. Je plie la lettre et la glisse dans ma poche revolver quand j'entends Néri interpeller les jeunes qui venaient de se barrer en courant. Je relève les yeux et je sors une de mes armes en me tournant vers eux.

"Inutile Néri, ils sont déjà en train de courir."

Je saisis mon flingue à deux mains. Une en dessous de la crosse pour stabiliser et avoir une visée solide alors que je pose ma jambe d'appui plus en avant. Jeunes où pas, c'est un refus d’obtempérer et ici chacun sait que je ne laisserait rien passer. Et puis je ne suis pas obligé d'effectuer un tir létal, juste une balle derrière le genou. Enfin seulement le blond, l'autre n'est arrivé qu'après. Alors je place ses jambes dans ma ligne de mire, j'anticipe au mieux ses mouvements. Et je retiens ma respiration en allant pour appuyer sur la gâchette, sans me préoccuper de qui où de quoi, même pas de Néri qui comme je le connais doit tirer une sale tronche en voyant que je me prépare à tirer sur des jeunes.


Spoiler:
 



"Save and protect."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - Faux semblant.
Message Sujet: Re: Faux semblant.     


Revenir en haut Aller en bas
 

Faux semblant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [rumeur]TOM DRAGE UNE FILLE VRAI OU FAUX ?
» [rumeur démentie]TOM embrasse une fille VRAI OU FAUX ?
» vrai ou faux billets?
» Lorsque Mick Jagger joue faux...
» [ATTENTION] le compte-rendu de l'autopsie de Michael Jackson circulant sur le net est faux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-