AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Rebelle



Sacha ##### - FRAUS×SACHA ٭ devenons demain
Message Sujet: FRAUS×SACHA ٭ devenons demain    Ven 23 Mai - 16:04

Oh dame, elle a tout son temps.

Elle voit au loin l'échelle, providence sur leur chemin de fer et de sang. Elle voit tout le temps qu'elle gagne en l'atteignant. Elle voit dame, elle voit son dessein s'accomplir, les milles regards sur elle, sur elles. Elle voit, elle ne voit plus rien. Plus rien que le sol qu'elle foulait auparavant.

Au loin, à l'horizon ; comme la promesse d'un monde meilleur qui ne vient pas. Comme la lumière au bout du tunnel.

Comme au loin, la promesse d'un monde meilleur qui ne vient pas et qui ne viendra jamais... oh dame, elle avait tout son temps, mais plus maintenant. Allongée au sol comme ceux qu'elle a allongé auparavant, le nez du même sang de ceux qu'elle a battu tout juste avant... oh dame, peut-être n'aura-t-elle plus jamais le temps.

Et pourtant, elle attend.

Encapuchonnée, face contre terre, face sous terre, les cheveux éparpillés comme un verre que l'on aurait brisé, elle est méconnaissable. Seul son bras de fer dépasse de la silhouette que sa cape a créé, elle qui volait à peine trente secondes avant, recouvrant dès à présent sa peau de lune. Fleur d'Argent, dès maintenant, gagne les teintes qu'elle n'a jamais eu et n'aura jamais. L'écarlate de son sang fait tâche sur son visage opalin, les lampes produisent des nuances jaunâtres sur ses doigts trop blancs.

Elle est là.

Victime de l'escroquerie qu'elle avait monté. Victime de la victime qu'elle avait sauvé. Victime des victimes sur lesquelles elle a tiré. Inoffensive. Innocente, qu'elle vous dira. Moi, je sais qu'il n'en est rien. Mais oh dame, vous buvez déjà ses mensonges, alors un de plus ou un de moins, à quoi bon dame, à quoi bon ?

Elle est là.

Et ils viennent, dame.

Et pourtant, elle prend son temps.

Au loin, elle les entend. Ils crient, ils hurlent, ils tapent des pieds dans un silence profond et qui pourtant, pourtant, serre leur cœur et les fait aboyer au fond d'eux. Au loin, elle les entend. Ils approchent.

Comme la promesse d'un monde meilleur qui ne vient pas...


٭ FICHE
٭ RELATIONS
٭ T.E.L

٭ and she walks
٭ (c) .1019

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - FRAUS×SACHA ٭ devenons demain
Message Sujet: Re: FRAUS×SACHA ٭ devenons demain    Lun 2 Juin - 10:47

Des cris qui retentissent dans une prison, ça peut passer pour banal. Ceux qu’on y enferme adorent gueuler, que ce soit pour clamer leur innocence, réclamer quelque chose ou faire chier le monde. Des cris de douleur, de panique, passe encore. Après tout, il y a des salles de la prison souterraine devant lesquelles on passe en accélérant un peu le pas, en regardant tout à coup n’importe quoi sauf la porte, en haussant la voix si on discute avec un collègue. C’est comme ça, il y a des réalités qui sont là quoi qu’on fasse pour tenter de les oublier, qui servent de rappel qu’on ne gagne pas sans se salir les mains. On n’y fait presque plus attention à la longue.

Des cris et des coups de feu si rapprochés qu’on pourrait les qualifier de fusillade, voilà qui devient plus angoissant. Après tout, il suffit d’un tir bien placé pour faire sauter un genou ou pour mettre terme à une existence, alors pourquoi autant de salves ? Et l’inquiétude monte, parce que, dans leurs cellules, les prisonniers ne justifient pas l’usage d’une arme : c’est donc que la menace n’est plus maintenue sous clé, enfermée à double tour.

Les détenus sont libres.

La garde n’est pas connue pour être inefficace, loin de là, et dès que les premiers signes du combat ont retentit, tous ceux présents sur les lieux ont accouru, qu’ils servent la population ou le roi. Arma-G au poing et sens en alerte, ils ont tous cherché la source de l’escarmouche, y compris un certain blond. Mais ils sont seuls, séparés les un des autres par les innombrables couloirs qui transforment l’endroit en un traître labyrinthe rempli de recoins, tournants et salles vides qui sont autant d’endroits où se tapir.

L’adrénaline court dans les veines du jeune garde et lui donne des ailes tandis qu’il se dépêche, avec pour seuls compagnons le claquement de ses bottes et la clameur distante de ses camarades. Bien vite d’autres sons se font entendre, de ceux qu’il a toujours essayé d’ignorer, que personne ne devrait connaître et qui résonnent longtemps, si longtemps, surtout la nuit lorsqu’il n’a personne, pas même Morphée, pour l’enlacer et lui faire oublier. Il accélère, les poumons en feu, sans même réfléchir au chemin qu’il prend, s’orientant à l’aveuglette dans le dédale.

Une odeur métallique, presque douceâtre l’assaille soudain, et il n’a pas le temps de ralentir avant de marcher dans la flaque de sang répandu à terre. Le premier cadavre est juste à côté, méconnaissable tant le visage a été malmené, pulvérisé par la violence du coup. Il n’y a guère qu’un Arma-G qui puisse faire ce genre de dégâts, mais il n’a pas le temps de se pencher sur ce que cela implique, trop occupé à essayer d’étouffer le début d’appréhension qui commence à prendre à prendre racine dans son estomac. Il ne faut pas qu’il y cède, c’est la pire des choses à faire dans cette situation. Un, deux, inspiration, expiration. On ne devient pas garde royal quand on n'a pas les nerfs solides, et il a vu pire de toute manière.

Un dernier coup d’œil au défunt et il repart, arrachant ses bottes à la mare rouge sombre avec un bruit de succion écœurant. Plus de cris désormais, à part ceux des renforts qui arrivent, trop tard cependant. Un nouveau cadavre lui barre le chemin, venant confirmer cette sombre pensée. Celui-ci est tombé face contre terre et donnerait presque l'impression de dormir s'il n'avait pas ce grand trou lui traversant le torse, d'où saillent les os blancs de ses côtes. Cette fois, Fraus ne s'arrête pas. Le sang qui macule les sol et les murs lui sert de guide, vers le cadavre suivant et vers les responsables de ce carnage, peut être. Il continue d'avancer, les yeux rivés sur les traînées et traces de pas rouges, sans pouvoir s'empêcher de regarder chaque corps qu'il croise avec le fol espoir qu'il puisse en sauver un, rien qu'un. Mais ceux qui ont fait ça se sont appliqués dans cette boucherie, et il n'y a plus rien à faire.

La liste s'allonge, et rien ne semble changer concernant l'uniforme de ceux qui sont tombés : armure, armure, armure, armure...

... cape ?

La silhouette allongée à terre devant lui n'est pas un garde, il en est sûr. Est-ce que quelqu'un l'a abattue ? Pas de sang répandu autour d'elle, pourtant. Un piège, alors ? Levant son arme, il s'approche à pas lents et jure à voix basse en voyant le bras robotique. Mauvais signe, ça, surtout combiné avec l'arme qui gît à proximité. D'un coup de pied, il envoie l'envoie valser au loin, hors de portée,  avant de pointer son Arma-G sur l'inconnu et de le retourner du bout du pied.

C'est une femme, et il la connait. Oh, pas personnellement bien sûr. Mais qui à Erèbe ignore à quoi ressemble Sacha, "La Menace Blanche" et leader de la rébellion ?

Il jure de nouveau, puis lance un "Hey ! Par ici, vite ! La chef des rebelles est là !"dans l’espoir que quelqu’un l’entende et qu’il ait un peu d’aide pour la maîtriser. Il l’a vu se battre pendant le Massacre, et sait à quel point elle est dangereuse. Mais d’ailleurs, est-elle seulement encore en vie ? Après tout son visage est ensanglanté, et elle n’a pas réagi à sa présence. Se baisser pour prendre son pouls serait bien la chose la plus stupide à faire dans cette situation, aussi se contente-t-il de la fixer pendant quelque secondes. Le léger mouvement de sa poitrine confirme ses soupçons. Peut-être aurait-il mieux fallu qu’elle soit morte, au final. Devrait-il abréger son existence sur-le-champ ? L’idée est plaisante, mais il sait qu’il ne peut pas. Elle peut leur fournir les informations dont ils ont besoin.

Que faire, alors ? Son bras cybernétique l’inquiète, et il le ferait bien sauter s’il ignorait que l’Arma-G n’est pas particulièrement adaptée au tir de précision. Non, mieux vaut la mettre dans une des nombreuses salles d’interrogatoire de la prison, il y trouvera peut-être de quoi l’attacher le temps que les autres gardes arrivent.

Puisqu’il est hors de question qu’il se mette à portée de ce foutu bras mécanique, il ne lui reste qu’une seule façon de la déplacer. Attrapant ses chevilles, il la traîne en direction de la pièce la plus proche sans jamais la quitter des yeux, appelant de nouveau ses camarades.

"Putain venez m’aider, elle risque de se réveiller bientôt !"

Ouvrant la porte d’un coup de pied, il la tire à l’intérieur et referme la porte. Bon, une chose de faite, reste à trouver une corde ou une paire de menottes…

HRP:
 


Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rebelle



Sacha ##### - FRAUS×SACHA ٭ devenons demain
Message Sujet: Re: FRAUS×SACHA ٭ devenons demain    Mar 29 Juil - 21:21

Dans la vie, il y a deux points importants: on naît, on meurt.

Sacha se trouve juste quelque part par là. Encore égarée entre les deux. Encore vivante... mais déjà morte. Elle a tout son temps, dame ! Oh. Mais déjà la voilà en retard. En retard pour quoi, au juste ? Rien ne l'attend dehors. Pas de vivants. Pas même de morts. Pas de discours. Pas non plus de "bonjour". Rien ne l'attend dehors, dame.

C'est peut-être pour ça qu'elle prend son temps.

Alors elle attend. Sous les ampoules, sous les projecteurs. Elle rêve parfois, dame. Elle rêve qu'on l'acclame. Elle rêve qu'on la regarde, elle, rien qu'elle. Elle rêve qu'on l'attend dehors, dame ! Mais personne n'est là quand elle ouvre les yeux. Alors pour l'instant, elle attend.

Elle attend.
Elle attend...
Elle attend... le bon moment.
Il la traîne, comme un corps qu'on va jeter, comme une figure qu'on va sacrifier. Après tout, elle n'est pas grand chose de plus. Tout le monde l'admire. L'on connaît ses paroles, ses chansons. Ses discours, ses passions. Mais plus personne ne se souvient même de son nom. Ah, Sacha. C'est vraiment comme ça ?

Non.

Parce qu'au fond, elle aime ça - et jamais ne l'avouera ! Parce qu'au fond Fleur d'Argent, ah, Fleur d'Argent, tous les jours ment. Aux autres comme à elle-même, se fait passer pour colombe, hirondelle là où elle n'est qu'indésirable, rat d’égout dégoûtant et redoutable. L'orgueil la prend et l'enveloppe comme une mère et à son contraire, loin d'être éphémère. Oh. Être une figure de l'histoire... quoi de plus exécrable... quoi de plus admirable.

Et une fois traînée à l'intérieur comme une vulgaire traînée, lâchée sur le sol comme un sac chez l'agricultrice du coin, elle reprend ses rêves et attentes, bientôt alors faudra-t-il une tente pour qu'elle puisse rêver là. Parce que dans la vie, il y a deux points importants: on naît, on meurt et Sacha se trouve juste quelque part par là.

Et que, dame... !
Elle a tout son temps...


Alors plus jamais elle ne l'attend.

« Gnmh... qu... j's... suis où... ? »

Car Fleur d'Argent,
Tous les jours ment.


٭ FICHE
٭ RELATIONS
٭ T.E.L

٭ and she walks
٭ (c) .1019

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - FRAUS×SACHA ٭ devenons demain
Message Sujet: Re: FRAUS×SACHA ٭ devenons demain    Jeu 15 Jan - 23:49

Panique.

Une émotion qu’il pensait être capable de dompter depuis le temps qu’il était dans la Garde, avec toutes les choses qu’il avait vu et vécu, et qui pourtant le submergea comme s’il était redevenu un jeune bleu lors de sa première patrouille. Le pouls qui s’accélère, les tremblements désagréables de son corps,  l’impression de ne plus pouvoir respirer correctement, tout cela le frappa de plein fouet, le déstabilisant et le forçant à prendre appui quelques instants contre un mur, le temps de clarifier ses esprits. Il ne fallait pas céder à la désorientation, au risque de le payer de sa vie.

Se forçant à enfouir le stress tout au fond de lui sans pouvoir cependant calmer sa respiration haletante, il observa rapidement la pièce, à la recherche de quelque chose lui permettant d’immobiliser Sacha. Il n’y avait pas grand-chose, à part une petite table, une chaise et une armoire. Une inspection rapide de cette dernière révéla un certain nombre de dossiers poussiéreux, quelques bouteilles vides, et surtout une paire de menottes en plastique, dont la découverte soulagea en partie l’inquiétude de Fraus. Il allait pouvoir mettre la rebelle hors d’état de nuire le temps que les renforts arrivent…

Cette fausse impression de sécurité fut immédiatement brisée lorsque le corps abandonné par terre reprit vie, marmonnant un « Gnmh... qu... j's... suis où... ? »

Merde, merde, merde ! Pourquoi fallait-il qu’elle reprenne conscience aussi vite ? Une décharge d’adrénaline mêlée de terreur le secoua, et, mû par celle ci, il se jeta à califourchon sur Sacha pour la bloquer à terre avec son poids avant qu’elle n’ait le temps de se relever. Attrapant ses poignets pour les glisser dans les menottes, il les immobilisa dans son dos et pria pour qu’ils résistent à la force de son bras mécanique. Profitant des quelques instants avant qu'elle ne se réveille totalement et commence à essayer de l’étriper, il la déplaça loin de l’entrée, et ferma la porte pour décourager une possible fuite.

« Bien dormi ? » lança-t-il, fixant la rebelle en essayant de ne laisser paraître aucune émotion.


Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - FRAUS×SACHA ٭ devenons demain
Message Sujet: Re: FRAUS×SACHA ٭ devenons demain    


Revenir en haut Aller en bas
 

FRAUS×SACHA ٭ devenons demain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Touche d'Optimisme - En avant pour demain
» Et demain Paula ?
» TETES RAIDES L'An demain
» demain tourcoing The Heavy ( groovy )
» Johnny en kiosque demain : que de projets!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-