AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Magistrat



Fraus Néri - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Back Home [PV : Samhain]    Mer 1 Jan - 6:35

La fin de la journée... le moment où les gens rentrent enfin chez eux après des heures à bosser, qu’ils soient simple commerçants ou gardes. Bien sûr, contrairement  à ce qu’on pourrait observer à la Surface, aucun déclin de la luminosité ne signale l’heure d’aller dormir aux habitants de la Haute-Ville, et c’est donc derrière d’épais rideaux et volets que ceux-ci profitent de leur repos bien mérité.

Même s’il arrivait que Fraus se sente parfois fatigué au point d’être prêt à s’écrouler sur son lit sans même enlever son armure dès son retour chez lui, aujourd’hui n’était pas un de ces jours, et ce fut l’esprit presque allègre qu’il franchit le pas de sa porte. Presque, car le souvenir du Massacre pesait encore lourdement sur la conscience des gardes comme sur celle des citoyens. Mais malgré les promesses de vengeance et les plaies encore douloureuses, la vie reprenait son cours et il était difficile d’imaginer en la voyant que la Grand Place, par laquelle il avait fait un détour pour se procurer de quoi dîner, avait été le théâtre d’un tel conflit peu de temps auparavant.

Une douleur sourde pulsa dans son épaule lorsqu’il poussa la porte et il ne put empêcher une grimace de déformer des traits. Il avait eu de la chance, énormément de chance même, s’en étant tiré avec quelques points de sutures et beaucoup de contusions, et il ne savait pas s’il devait haïr cette sensation lui rappelant la fragilité de son existence ou au contraire l’apprécier comme preuve de sa survie là où certains avaient péri. Dans le doute, il préférait essayer de l’ignorer, et se surprit à rêver d’un bon bain chaud qui la chasserait de ses muscles. Un rêve tout à fait réalisable d’ailleurs, grâce aux restrictions d’eau bien moins importantes imposées aux habitants du premier Quartier…

Le silence régnait dans la maison, ce qui ne l’étonna guère : Samhain était un adulte (même s’il resterait toujours son petit frère) allant et venant à sa guise, et n’avait besoin de nulle permission pour sortir s’il en ressentait l’envie. Il lança tout de même son habituel « Samhain, je suis rentré !», au cas où il serait présent, avant de se diriger vers la cuisine pour y déposer ses achats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/12/2013
Fiche : past

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Samhain Ludbrook (RIP) - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Mer 1 Jan - 16:24


Tu te contentes d'attendre. Sans vraiment savoir quoi. Sans vraiment savoir si c'est la meilleure solution, mais tu ne cherche pas à comprendre, à t'en sortir. Comme si tu étais résolution à rester ainsi, toute ta vie. A trahir ceux qui depuis tout ce temps, font partit de ton existence. Samhain, tu restes immobile, devant ton propre reflet. Chaque matin, chaque soir, ce même regard. Et puis, tu te contentes de vivre, de regarder cette eau couler, en espérant qu'elle puisse te laver de bien que quelques doutes. Seul, seul dans une maison bien vide. Tu soupires, tu attrapes tes quelques cheveux d'un noir humide. Tu te demandes, ce que les gens doivent bien penser de vous. Simple colocataire, frère par simple nom. Le sang, lui même, ne fait que mentir. Samhain tu pourrais facilement oublier tout cela, comme tu oublies ces jours passés, ces jours sans grande importance. Pourtant, tu ne le fais pas, tu ne pardonnes pas la faute de cet homme, la gentillesse de ta mère. Elle aussi, surement, aimait cette chaleur émanant de lui, ces doux cheveux dorés. Et toi, tu ne sais plus vraiment. Comme si, tu t'étais convaincu, que cette haine-là était réelle, était justifié. Ce n'est sans doute, qu'un moyen stupide de lui montrer que jamais, tu ne pourras lui ressembler. Stupide. Sans doute, le sait il déjà, sans doute l'a-t-il déjà accepté depuis bien longtemps. Il n'y a que toi, pour t'inquiéter de cela.

" Samhain, je suis rentré ! "

Ce ton que tu ne supportes pas, que tu apprécies. Trop compliqué pour que tu puisse espérer mettre de l'ordre dans tout cela. Sans te rendre compte, que tu marches en sa direction, que tu n’aspires qu'à graver ses traits dans ta mémoire pour mieux le haïr. Tu l'as rattrapé depuis bien longtemps, cet homme proche, bien trop proche de toi. Lenteur habituel, simplicité inexplicable, d'une quelconque famille parmi tant d'autre. Sans doute aurais-tu aimé, oui, qu'il ne soit rien de tout cela. Toi, tu n'as jamais été comme lui, tu n'as jamais pu, faire la moindre chose que lui a exécuté. Tu connais, son nom, sa silhouette, les intonations de sa voix, et puis, rien d'autre. Juste ce que signifie son nom.
Sans un mots, sans émettre un quelconque sons. Tu le rejoins, bien lentement. Tu te demande, ce qu'il pourrait bien dire, ce qu'il pourrait bien penser, une fois ces quelques secrets révélés. Et puis, tu rencontres son dos. Ce dos là, que tu pouvais te permettre de toucher, d'enlacer, alors que tu n'étais encore qu'un enfant. Et maintenant, c'est si différent. Ce n'est qu'un dos parmi tant d'autre, ce n'est... Que celui de cet homme. Celui que tu n'as jamais appris à connaitre. Cela, ne te donne que la nausée, rien de plus.

" ... Bienvenue. A la maison. "

Toujours, ces mots arrachés. Ces mots si mal prononcés. Ils ne font, que t'arracher le palais, que t'arracher un peu de vérité. Tu oses, enfin relever les yeux vers lui, Samhain. Ces yeux contrastant tellement avec les siens. Tu te demandes, si ce quelque chose de frère, cet homme pourrait comprendre ce qui se joue ici, de qui se joue à cause de votre relation. Ce lien bien étrange que vous ne contemplez pas, plus de la même manière depuis ces quelques années. Toi, tu n'as jamais rien dit, tu ne t'es jamais exprimé, de peur de parler, de peur de devoir mettre un mot sur ces sentiments que tu as du mal à expliquer. Cela fait bien longtemps, que tu e peux que le détester, de l'admirer. Comme jaloux d'un futur qui n’est pas tiens. Pourtant, toi, tu aimerais ne jamais bouger. Ne jamais voir vos vies se ressembler. Tu fronces les sourcils, tu te demandes si tu n'aurais pas mieux fait, de simplement passer à côté de ce corps, de l'ignorer. Alors, que pourtant, demain, tu te contentera de le suivre, comme lorsque tu étais enfant. Mais maintenant, pour ce genre de raisons, qui diffèrent de ce que tu étais bien auparavant.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Mer 1 Jan - 23:29


Un léger bruit de pas résonna dans la maison alors que Fraus déposait ses sacs sur le comptoir, et il ne put retenir un léger soupir, à peine plus audible qu’une expiration, en l’entendant. Non pas que la présence de son frère chez lui le gène, mais le désœuvrement apparent de Samhain l’inquiétait plus qu’il ne voulait l’admettre. C’est comme s’il avait perdu toute motivation depuis sa dispute avec leur père… ou était-ce plus ancien encore ? Il devait reconnaître que depuis qu’il avait rejoint la Garde Civile, puis la Garde Royale, ses contacts avec sa famille s’étaient relâchés, bien qu’ils vivent dans le même quartier… mais c’était normal, non ?

Les pas s’arrêtèrent, et il se retourna en entendant un "... Bienvenue. A la maison" le saluer, un sourire aux lèvres. Sam se tenait derrière lui, affichant sa sempiternelle expression énigmatique, qui n’entrava nullement la joie qu’il ressentit à le voir. Il avait l’habitude des humeurs un peu cryptiques de son demi-frère.

"Comment s’est passée ta journée ?"

Des mots un peu automatiques répétés jour après jour, avec toujours l’espoir d’entendre quelque chose de nouveau au lieu de l’habituelle variation autour de "bof, j’ai pas fait grand-chose".

"J’ai pris du poulet et des pommes de terre rôties au marché, comme tu les aimes. Tu veux bien mettre la table pendant que je vais me changer ? A moins que tu ne préfères te sécher les cheveux avant ?" demanda Fraus, avant de lancer un "J’espère que tu m’as laissé un peu d’eau chaude !" sur le ton de la plaisanterie, espérant susciter l’apparition d’un sourire sur le visage de Samhain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/12/2013
Fiche : past

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Samhain Ludbrook (RIP) - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Jeu 2 Jan - 20:54


Et enfin, il se retourna. Et enfin, tu pus lui faire face. Oui, tu te demandais, Samhain, ce qu'il ferait une fois que tu ne serais plus qu'un obstacle à sa carrière, qu'un simple et misérable obstacle. Tu te demandais, s'il oserait porter la main sur toi, ce qu'il n'avait jamais fait, au grand jamais. Tu avais cette sorte de protection venant de sa part. Tu l'avais toujours remarqué, aimé. Maintenant, tu ne savais plus. Hypocrisie. Tes pensées comme ne t'appartenant plus. Samhain, tu n'avais jamais réellement su, ouvrir les yeux sur ce monde. Savoir ce qui était juste ou non. Tu t'es contenté, de lui barrer le chemin. Tu oublie ses paroles, tu oublie ces quelques habitudes. Toi, tu ne fais plus rien, tu n’avances plus. Tu reste au milieu du chemin, en attendant peut être de trouver la force de te relever. Ce n'était qu'un pur et simple caprice d'enfant. Comme si tu n'acceptais pas cette chose si futile venant de lui.

" J’ai pris du poulet et des pommes de terre rôties au marché, comme tu les aimes. Tu veux bien mettre la table pendant que je vais me changer ? A moins que tu ne préfères te sécher les cheveux avant ? " ... " J’espère que tu m’as laissé un peu d’eau chaude ! "

Trop de questions, trop de banalités. Sans que tu ne saches comment lui soutirer un tant soit peu d'informations. Tu aimerais, lui sourire, lui dire que tout va bien. T'en convaincre peu être, mais tu ne sais plus, et tu n'as jamais réellement sus. Alors, tu te contentes de le contempler avec ces yeux là Samhain, ceux que tu détesterais qu'il te fasse. Oui, tu n'es qu'un enfant. Un simple gamin qui n'a jamais su grandir. Et tu te contente maintenant, de l'en blâmer, lui. Parce qu'il a su, parce qu'il est bien plus fort que toi. Tu détestes cela. Tu détestes tant de choses, bien trop de choses. Pourtant, oui, tu ne peux t'empêcher de l'adorer, de l'admirer. A demi. Un peu comme lui. Alors, tu laisses cette quelconque animosité de côté, pour le moment du moins. Oui, tu lui donnes ce qu'il désire, ce qu'il veut. Tu redeviens cette personne quelconque, souriant pour si peu. Cela ne fait que t'irriter que plus, bien plus. Et bien sûr, il ne devinera jamais rien.

" Ça va aller. Tu sais très bien, que je peux attendre. "

Quelques secondes de plus dans cette grande journée. Parler ne faisait que t'engourdir, te ralentir dans tes pensées futiles, bien trop futiles. Ha, peu importe. Tu n'avais jamais rien fait de ta vie, et tu mourrais ainsi, bien inutile. Tu attrapes l'une de tes nombreuses mèches de cheveux, et te disant, que tu devrais les couper. Oui, tu passes à quelque chose, tu l’oublies. Tu aimerais que ce dos tant adoré disparaisse de tes pensées, de ta mémoire, tout simplement. Alors, tu n'aurais sans doute plus rien pour vivre, à vivre. Simple noble parmi tant d'autre, sans vraiment mesurer ce rang qui t’appartient désormais. Grâce à lui, grâce à ce qui n'est qu'un demi de ton frère. Tu te demandes, s'il a un jour compris, ce que cela représentait pour toi. Tu te demandes, ce qu'il penserait réellement de toi si cette moitié ne vous réunissait pas aujourd'hui. Cela te ronge bien plus qu'autre chose. Tu n'as jamais grandit, Samhain. Tu es toujours ce même enfant égoïste, qui ne voit que lui même dans le regard d'autrui. Dans le siens aussi. Tu soupire, et tu te décide à lui obéir, ne serait-ce que cette fois-ci. Avant sans doute, que tout n'éclate. Que ce présent si précieux ne finisse qu'en un simple passé oublié, révolu.

" Bien, laisse moi au moins faire cela..." dis-tu avant d'attraper une de ces nombreuses assiettes que lui et toi possédez à présent. Et puis tu marmonne quelque chose d’incompréhensible comme pour répondre à cette habituelle question. Cette question qui n'est guère rien d'autre qu'un rituel. Il n'aura sans doute pas compris, maintenant ou jamais : " Si tu savais, comme, moi, j'aimerais bien qu'il se passe quelque chose. Ici ; ou peut importe ou, peu importe, quand. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Dim 5 Jan - 3:52

Un léger silence, un regard, et puis Samhain lui accorda enfin un de ses trop rares sourires avant de se mettre à la tâche. Une même expression éclaira les traits de Fraus, et, après une tape amicale sur l’épaule de son frère pour l’encourager, il quitta la cuisine et monta à l’étage, abandonnant au passage ses lourdes bottes dans l’entrée. Les marches de l’escalier grincèrent à chacun de ses pas, un son qui ne manquait jamais de lui rappeler la vieille maison qui l’avait vu naître, et il laissa sa main glisser sur le bois de la rampe, caressant le grain. Bien sûr, il n’avait que très peu de souvenirs de la vieille bâtisse, dont lui et sa mère n’avaient occupé qu’un petit appartement, mais dès qu’il avait mis les pieds dans ce qui allait devenir sa demeure actuelle, quelque chose d’enfoui très loin en lui avait remué, un peu comme si un très vieil écho était entré en résonance avec le lieu. Peut être étais-ce tout simplement dû au fait de savoir qu’il avait un foyer rien qu’à lui…


Une fois dans sa chambre, il ne tarda pas à se dénuder, décrochant peu à peu les différentes parties de son armure jusqu’à ne plus porter que ses sous vêtements, et se laissa lourdement tomber sur son lit, soulagé d’être enfin libéré de ce poids. Décidant de s’accorder une minute pour souffler, il fixa le plafond en écoutant les bruits de vaisselle lui parvenant d’en bas, puis s’étira longuement avant de se relever pour s’asseoir au bord du matelas. Aurait-il été seul, il n’aurait eu aucun problème à descendre et se faire à manger en caleçon, mais même si Samhain était son frère, Fraus gardait tout de même un semblant de pudeur en sa présence. Il enfila donc un pantalon et un pull abandonnés sur le tapis, récupéra ses chaussons sous le lit et quitta sa chambre.


Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/12/2013
Fiche : past

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Samhain Ludbrook (RIP) - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Mar 7 Jan - 9:35


Oui, toi, malgrès tout, tu ne peux t’empêcher de le voir comme un inconnu. Un semblant de frère. Comme si, celui qui étais là bien avant, avait été remplacé. Enterré à présent sous trop de non dits, sous ce trop de tes pensées. Samhain, tu te disais, que tout avait du être si simple pour lui. Sans deviner, sans chercher à comprendre. Après tout, oui, après tout, il venait de ton père. Tu l’oubliais, comme s’il avait été un simple étranger. Comme s’il n’avait été qu’un simple parasite. Et puis, tu changeais d’avis, tu te retournais, admirait ses quelques traits. Avant de le détester, encore et encore. Trop secoué entre tant d’informations encore non digérées. Seul à présent, comme tu l’avais toujours été depuis, comme oubliant encore et encore. Sa présence, la chaleur de son regard. Depuis quand avait-il veillé sur toi pourtant ? Depuis tout ce temps, feignant l’ignorance, l’indifférence. Pris entre deux mondes sans vraiment regarder là ou tu mettais les pieds. Tout t’allais, tout te semblais si calme. Lorsque tu n’avais plus à essayer de t’imaginer ce que le monde aurait été, sans tout cela. Avec un ciel dégagé. Ces gens-là, si Fraus les avait recontré, si Fraus les avait simplement imaginé, il les aurait sans doute, méprisé. Comme il le ferait lorsqu’il découvrirais ces quelques couleurs semblables au leurs. Elles étaient tiennes. Simplement cachées, simplement oui, un banal mensonge, comme tout frère. Comme tout enfant. Oui, Samhain, tu avais oublié de grandir, oublié d’apprendre. Refusant ces attentes, refusant de voir les désirs paternels s’exauser. Sans doute aurait tu voulut, qu’il prenne ta place. Rien d’autre. Empognant dans tes mains, ton destin. Empoignant ces quelques couverts. Résigné à lui obeir, à l’écouter, sans doute pour la dernière fois. Ou la dernière. Ces maisn trop frêles, ou cette maladresse naissant, peu importe les causes, la conséquence fut que tout se brisa. Oh, simplement une assiette, pas ta vie. Tes pensées déjà semblable à ces quelques débris. Ha oui, il n’aurait sans doute, pas compris. Tu ne savais plus, ce que tu attendais de lui, ce que tu esperais. Ce que ces premiers gestes seraient à ton égards. Tu aurais parlé, tu aurais tenté d’expliquer avec ces quelques mots incertains, incontrôlés. Sans que rien ne sorte de bien. Samhain, tu doutais de tes actes, de tes décisions. Seul. Elle t’aurais brisé, elle. Elle ne t’aurais pas permis de douter. Tu avais pourtant certifier. Que tu ne le ferait pas. Que tu resterais obeissant. Et voilà, que tu doutais encore et encore. Sans jamais pouvoir t’arrêter, sans jamais pouvoir comprendre.

" Stupide. "

Et puis, tu change encore d’avis. C’est bien trop tard à présent, pour essayer de remonter. Trop tôt pour réellement te décider. Un jour, tu trahira quelqu’un, peu importe qui. Et puis, tu perrira. Sans que tu ne puisse expliquer avec ces mots là, ces mots si faibles, si impurs, tes quelconques pensées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Ven 31 Jan - 19:50

Fraus était au milieu de l'escalier quand il entendit le bruit de fracas provenant du rez de chaussée, et se figea, assailli de manière soudaine par une angoisse qui lui serra le ventre sans qu'il sache exactement pourquoi.
Descendant les marches quatre à quatre, il se rua en direction de la cuisine en manquant de peu de s'étaler de tout son long lorsque, emporté par son élan, il se pris les pieds dans un des tapis. Ce fut à peine s'il le remarqua, trop occupé par les visions de fenêtres cassées et de portes défoncées qui s'imposaient dans son esprit et l'affreuse sensation d'appréhension qui s'emparait peu à peu de lui.

Quand il entra enfin dans la pièce et qu'il le vit, au même endroit où il l'avait laissé, le soulagement qu'il ressentit lui coupa le souffle et le laissa étourdi, au point qu'il dû s'appuyer contre le chambranle de la porte pour ne pas tomber. Une assiette, ce n'était que ça, une simple assiette cassée. Pourquoi ce bruit si commun avait-il suscité en lui une telle crainte ? Il se sentait bête à présent de s'être inquiété comme ça, et en aurait presque ri s'il n'avait pas eu la certitude que cela l'aurait fait paraître encore plus ridicule.

Il lâcha prise, remarquant à peine la marque que ses ongles avaient imprimé dans le bois, et s'avança vers son frère, qui n'avait cessé de fixer les débris.

"Samhain ?" appela-t-il, heureux de voir que sa voix lui était revenue "ça va ? Tu ne t'es pas coupé ?"



Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/12/2013
Fiche : past

Infos
Points de vie:
10/10  (10/10)

Samhain Ludbrook (RIP) - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Jeu 8 Mai - 19:13


A présent, tu le trouvais méprisable. A présent, tu te trouvais méprisable. Tu aurais pu, t'en débarrasser, comme cela, sans jamais qu'il ne comprenne les raisons de ton geste. Et cela t'exaspérait. Tu étais depuis si longtemps tordu, si tordu. Tu l’ignoras. Pas un geste. Tu te contentais de regarder les débris de ce qu'étais à présent votre relation. Tu aurais pu te contenter d'accepter, de l'accepter. Mais il y avait bien plus que cela. Comme un vide au creux de ta poitrine, comme un vide au fond de ton esprit, depuis si longtemps gelé par des pensées bien étranges, trop étranges pour être comprises. C'était ainsi. Tu le trouvais méprisable dans ce simple espoir de pouvoir devenir quelqu'un ailleurs, autrement. Sans qu'il ne soit plus là. Pourtant Samhain, tu savais très bien ce qu'éprouvait ton frère. Tu le savais mieux que quiconque. Et c'était justement pour cela, que tu ne pouvais t'empêcher de vouloir le laisser là, en finir avec lui, avec tout cela. AU fur à mesure, des jours, des heures, plus tu en apprenais sur lui, plus le dégout te gagnais.

" Fraus."

Tu parlas d'un ton bien trop sec. Sans t'en rendre compte. Tes yeux exprimant une honte naissante envers tes actes, tes pensées. Et puis, tu chassas ce doute. Tu savais pourtant, ce que tu avais à faire. Même si tout cela, ne servait à rien. Cet homme n'était pas plus utile que tu ne le serais jamais. Et tu l'avais compris. Oui, tu l'avais compris dès le premier jour ou tu avais constaté ses "activités". Il aimait la chair d'une façon bien trop risible. Tu lui en voulais sans doute, de se laisser aller à ces quelques pulsions inconscientes. Tu oubliais, sa condition. Qu'il était un homme.

" Tu devrais savoir maintenant. Alors pourquoi... "

Tu finis par laisser mourir tes propres paroles dans un rictus peiné. Ha, oui. Il ne pouvait pas savoir, il ne pouvait comprendre. Sans doute parce qu'il n'avait pas envie. Sans doute parce qu'il se voilait la face comme tu le faisais encore. Vous étiez si identiques.
Presque comme des frères. Tu soupiras en te relevant.

" Je vais faire un tour dehors. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Magistrat



Fraus Néri - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    Sam 10 Mai - 22:41


Samhain ne bougea pas d’un pouce, ne sembla même pas faire attention à sa présence, se bornant à fixer les morceaux de céramique répandus au sol. Inquiet, Fraus se rapprocha et tendit la main vers lui.

"Samhain ?"

Il lui répondit enfin, prononçant son prénom. Sa voix était sèche, monotone, encore plus que d’habitude. Un peu comme s’il était très loin de lui, comme si son nom n’était qu’un mot formulé machinalement, un pâle enregistrement répété mille fois. Où était passée la chaleur qui avait autrefois habité cette voix, des années auparavant, lorsque son frère l’appelait et que son regard semblait s’illuminer en le voyant ? Désormais, son visage semblait figé, comme couvert par un masque de porcelaine affichant perpétuellement la même expression

Sa main se referma sur le vide entre eux, et il la ramena contre lui. Son frère continuait à parler, les yeux rivés sur le sol. C’était déjà beaucoup pour Sam, ces quelques mots, cette phrase en suspens, mais Fraus n’arrivait pas à comprendre ce qu’il tentait de lui dire. Les secondes s’écoulaient comme autant de grains de sable entre ses doigts pendant qu’il cherchait un sens à tout ça, sans y parvenir.

"Sam ? Je ne comprend pas" finit-il par articuler, espérant le sortir de cette sorte de transe dans laquelle il semblait s’être réfugié, abattre les murs qui l’entouraient un peu plus chaque jour.

Sans résultat. La phrase de Samhain résonna entre eux, claire et sans appel. Fraus tenta encore une fois de le faire revenir à lui, lançant un "Samhain…" d’un ton vaincu, mais il savait déjà que ça ne marcherait pas. Le retenir de force ne ferait qu’empirer la situation, et puis quel droit avait-il de faire ça ? Aussi se contenta-t-il de rester planté sur place pendant que son frère se relevait et quittait la pièce sans un mot. Le bruit de la porte s’ouvrant et se refermant parvint à ses oreilles, puis plus rien. Il était seul.

Il avait la désagréable impression qu’une boule lui obstruait la gorge, et il déglutit péniblement, sans parvenir à chasser la sensation. Il fallait qu’il fasse quelque chose, qu’il s’occupe l’esprit. A ses pieds, les éclats blancs de l’assiette attirèrent son regard. Se baissant, il les rassembla avec précaution puis les emballa dans un morceau de papier journal pour les jeter sans risque. Il ne manquerait plus que ça, que l’un d’eux s’en plante un morceau dans le pied…

Que faire maintenant ? La table presque mise lui rappela qu’il était sans doute temps de manger, et il y plaça les couverts manquants, avant de récupérer le dîner qu’il avait abandonné sur le plan de travail et de se servir. Le plat sentait bon et avait l’air appétissant, mais la première bouchée lui parût avoir la consistance et le goût du carton. La deuxième lui donna la nausée, et ce fut à peine s’il parvint à l’avaler. Il ne prit pas de troisième, et se contenta de regarder son assiette, tête baissée, jusqu’à ce que son regard se trouble et qu’il sente quelque chose de chaud couler le long de ses joues. Alors il posa les coudes sur la table, cacha son visage dans ses mains et tenta d’empêcher les larmes de monter à ses yeux.

Échec total. Plus les secondes passaient, plus les sanglots s’intensifiaient sans qu’il puisse les étouffer. Il ne fallait pas qu’il reste ici, et si Samhain revenait et le voyait dans cet état ? Il ne pouvait pas laisser ça arriver. Abandonnant la cuisine, il monta à l’étage, le visage toujours trempé par ses pleurs et se réfugia dans la salle de bains qu’il ferma à clé. Il avait froid, il lui fallait un bain qui le calmerait peut être un peu. Ici, au moins, derrière la porte close, il pouvait céder à ce qui le rongeait.

Ses vêtements tombèrent à ses pieds, éparpillés sur le sol sans plus de considération, et il s’assit dans la baignoire, la tête posée sur les genoux, attendant que l’eau le recouvre et se mêle à ses larmes.


Citation :
[18:21:04 20/04/14] @ Sacha ##### : moi je dis
[18:21:10 20/04/14] @ Sacha ##### : Fraus = soumis. Avec Nero. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé - Back Home [PV : Samhain]
Message Sujet: Re: Back Home [PV : Samhain]    


Revenir en haut Aller en bas
 

Back Home [PV : Samhain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bringing It Back Home Robben Ford
» Robben Ford : Bringing It Back Home
» Son Seals : Midnight Son (1976)
» Phillip Walker
» Howlin' Wolf - Memphis Days, The Definitive Edition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-